Quest: Keeping the Oath

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : PLD
Level : 50

Zone: Ul'dah

Extention: A Realm Reborn

Summary: Although his captaincy is a sham, Jenlyns has decided that he will use what power he has to strike back at the cabal. For the showdown, he has chosen Snowcloak in Coerthas─but before you can offer your assistance, he commands you to stay away and find a safe haven. Jenlyns also mentions that Solkzagyl wishes to speak with you, and the captain directs you to a tunnel in central Thanalan where Solkzagyl will be waiting.

Summary: Solkzagyl states plainly that Jenlyns will die if he faces the Monetarists' assassins alone, and he all but declares his intention to follow Jenlyns to Snowcloak before departing. What you do next is up to you and your conscience.

Jenlyns:

Well come, paladin. I had hoped to see you before I left. You remained a true friend, even after the wrongs I did to you, and I owe you my trust. So I will tell you everything I have learned.

Jenlyns:

After our encounter in the hills, I spent some time in the care of Solkzagyl, recovering from my wounds. As I convalesced, he gave me the true account of what happened these last few years in his solitary war against the Monetarists.

Jenlyns:

After he went into hiding, he tried to get word to me about what was happening, but I was surrounded by agents in the pay of the Monetarists who kept me isolated and ignorant.

Jenlyns:

They planted the lie that Solkzagyl was a traitor, and tricked me into tracking him down. I was their puppet, twitching obediently at the end of the strings they pulled.

Jenlyns:

But when I discovered that Death's Embrace had been behind the demise of my brothers and sisters, they panicked―especially when they found out I had shared the information with you. They set a trap for us, and baited it with the promise of a “parley” with Solkzagyl.

Jenlyns:

Solkzagyl was no traitor, as I should well have known. But I allowed myself to be deceived by the whispers of mummers and flatterers, and... No. That was not the way of it. It was not their lies that made me blind, but my desire─nay, <Emphasis>obsession</Emphasis>─to restore our honor.

Jenlyns:

For the Sultansworn, and all paladins who have bent the knee to a higher cause, honor is a means to an end, not the end itself. I lost sight of that, and in so doing, lost sight of my true duty.

Jenlyns:

Solkzagyl understood what was happening, and that is why he gave you the Soul of the Paladin.

Jenlyns:

It was a remonstration, a message. Look how adventurers live, he was telling me. Where does their honor, their authority come from?

Jenlyns:

I owe my position to the machinations of the Monetarists. They calculated that a young captain, eager to prove his loyalty, bound by unquestioning fealty, would be all the easier to control. They were right.

Jenlyns:

I am a sham and a fake. But the world does not know that, and even the illusion of power is a power of sorts. I can use it to fight back.

Jenlyns:

I will tell my subordinates that I'm fleeing to Snowcloak in Coerthas. When the Monetarists hear of this, as they surely will, they will send assassins after me again.

Jenlyns:

But when they show their hand, I will stand my ground and fight back.

Jenlyns:

I realize you may wish to offer your assistance. However, I cannot in good conscience put you in harm's way anymore. You, too, have become a target of the cabal's assassins.

Jenlyns:

The odds will be against me, that much is certain. But Solkzagyl has taught me much, and if I am brave and vigilant, I know I can triumph.

Jenlyns:

I am sorry you have been caught up in our own political struggles. But now, as a paladin, it is time you traveled your own path.

Jenlyns:

Ah, yes─Solkzagyl wished to have a word with you as well. You will find him in central Thanalan─allow me to mark the location on your map.

Solkzagyl:

Thank you for coming, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. We haven't much time, so I will be blunt. Jenlyns <Emphasis>will</Emphasis> die if he faces Death's Embrace alone.

Solkzagyl:

I know what I must do─and I suspect you do as well. If you are the <If(PlayerParameter(4))>woman<Else/>man</If> I believe you to be, then we shall meet again soon.

Jenlyns:

You as well? I told you to go to ground―this isn't your fight!

Jenlyns:

First Solkzagyl, now you. Are you both so eager to die?

Solkzagyl:

You forget that we are <Emphasis>paladins</Emphasis>! Wheresoever our duty leads us, we go─and do so of our own free will.

Solkzagyl:

To abide by one's own sense of justice is to embrace the paladin's creed.

Solkzagyl:

Sworn or unsworn, we are paladins true, and the only true oath we swear is the one we swear to ourselves.

Solkzagyl:

Now, come! Let us stand shoulder to shoulder and show the blackhearts the mettle of our souls, and the steel of our swords!

Solkzagyl:

You've done well. You never flinched from your duty, you followed the path you knew you had to take, and you showed us what it means to be a paladin.

Solkzagyl:

And you even managed to prise the scales from Jenlyns's eyes while you were at it. It's been an honor to know you, and to watch you grow.

Solkzagyl:

In any case, today's battle should blunt the Monetarists' dagger, at least for a while. They'll think twice before sending assassins after the Sultansworn again.

Solkzagyl:

I trust you will see to this mess, Jenlyns?

Jenlyns:

Yes, sir! I mean, Captain! Please, sir, return to the capital...take up your command again. The burden─it is too much for the likes of me...

Solkzagyl:

The Monetarists may have stolen Oathkeeper, but oaths are not forged in steel―they are sworn in the heart.

Solkzagyl:

You never betrayed your oaths, Jenlyns. And as for your leadership, well, ask this paladin if <If(PlayerParameter(4))>she<Else/>he</If> learned anything from you.

Solkzagyl:

No matter what the circumstances, once a man has left the Sultansworn, he cannot return. No, I followed my own path, and on it I will stay.

Jenlyns:

...I have followed you since the day I vowed to join the ranks of the Sultansworn. Has the time come for me to stop following, and begin to lead...?

Jenlyns:

Thank you for coming. Once again, you have placed me in your debt. See me in the city when you return―I will have something for you.

Jenlyns:

Well come, paladin. These have been troubled times for the Sultansworn, and you have served us loyally.

Jenlyns:

You did what was just, followed the paladin way, and defended the weak and needy. You are a true oathkeeper.

Jenlyns:

Honor and right were yours from the very beginning, and that is what made you strong. Strong enough to defeat me.

Jenlyns:

The sword Oathkeeper has yet to be found, but I have come to realize that I do not need it─nay, not to lead the Sultansworn nor to restore our good name. The oaths we keep are in our hearts, not in hallowed blades.

Jenlyns:

Solkzagyl has left to wander the nations of Eorzea. He is a man of honor, and unless I am very much mistaken, he will continue to look for the sword that was gifted by our ruler centuries ago.

Jenlyns:

I shall continue to serve Ul'dah as one of the Sultansworn. You shall defend the people of Eorzea as a free paladin.

Jenlyns:

Our paths diverge now, but we shall forever be bound by the oaths we keep in our hearts...

Jenlyns:

Ah, but listen to me! Noble words aren't much good to an adventurer who has to face monsters and menaces out in the real world. Fortunately, I have something that will serve you rather better...

Jenlyns:

This sacred armor has been kept within the Sultansworn for many generations. It was given only to those Sultansworn who had, through feats of arms and deeds of great courage, earned the privilege to wear it.

Jenlyns:

But something tells me that, for the first time since it left the armorer's forge, this armor should go to someone who is not of the Sultansworn. If I allowed myself to be a slave to tradition, the paladin who deserves it the most would never wear it!

Jenlyns:

Now wouldn't that be a waste of fine plate?

Jenlyns:

Just one thing―if anyone asks where you got it, you mustn't say it was me!

Quest: Keeping the Oath

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : PLD
Level : 50

Zone: Ul'dah

Extention: A Realm Reborn

Resumé: Jenlyns est décidé à mettre son plan à exécution. Celui-ci a toutefois décidé d'y aller seul, arguant qu'il préférait ne pas vous faire courir de risques sup<SoftHyphen/>plé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>tai<SoftHyphen/>res. Avant de partir à Manteneige, le capitaine vous a dit que Solkzagyl souhaitait vous voir pour parler de quelque chose. Retrouvez-le à l'intérieur d'un tunnel à Roncenoire, dans le Thanalan central.

Resumé: Solkzagyl vous a fait part de son intention de retrouver Jenlyns à Manteneige et de lutter à ses côtés. Suivez-le dans les Hautes terres du Coerthas central et aidez le capitaine des casques d'argent à laver son honneur.

Jenlyns:

<If(LessThan(PlayerParameter(11),12))><If(LessThan(PlayerParameter(11),4))>Bonsoir<Else/>Bien le bonjour</If><Else/><If(LessThan(PlayerParameter(11),17))>Bien le bonjour<Else/>Bonsoir</If></If>, mon ami<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If><Indent/>! Quelle coïncidence, je m'apprêtais justement à partir. Vous avez tellement fait pour moi et les casques d'argent, je tenais absolument à vous saluer avant mon départ.

Jenlyns:

Après l'incident de la dernière fois, je suis resté plusieurs jours en compagnie de Solkzagyl. Il m'a raconté comment il s'est battu de nombreuses années contre les monétaristes, pour protéger le sultanat et les casques d'argent.

Jenlyns:

Au cours de sa cavale, il a essayé à plusieurs reprises d'entrer en contact afin de me révéler ce qui se passait vraiment... Mais les agents soudoyés par les nantis du Cartel ont tout fait pour m'isoler afin que je reste ignorant de leurs agissements.

Jenlyns:

Ils ont fait courir la rumeur selon laquelle Solkzagyl était un traître et m'ont manipulé pour que je me lance à sa poursuite. Je n'étais qu'un pantin entre leurs mains...

Jenlyns:

Mais les choses ont changé quand ils ont appris que j'avais découvert la vérité à propos des Dards invisibles. Les monétaristes ont monté de toutes pièces cette histoire de négociations et ils ont essayé de nous envoyer ad patres loin des regards indiscrets.

Jenlyns:

Solkzagyl n'a jamais trahi son serment d'allégeance à la Sultane. Je savais pourtant que cet homme était irréprochable, mais j'ai tout de même douté de son innocence... J'ai préféré écouter mon entourage que de suivre mon intuition, et cette erreur a failli m'être fatale.

Jenlyns:

J'ai cherché à défendre l'honneur des casques d'argent au lieu de protéger la dynastie royale... C'est pourtant la seule raison d'exister de cette unité... J'ai failli à notre code et à l'esprit de la chevalerie.

Jenlyns:

Solkzagyl a compris ce qui se tramait et c'est pour cette raison qu'il vous a remis son cristal. Il voulait que je réalise qu'il me fallait prendre exemple sur le mode de vie des aventuriers, afin de me libérer des contraintes du pouvoir et de l'autorité.

Jenlyns:

Mais au lieu d'accepter ce message avec humilité, je l'ai pris comme une provocation. Quel idiot je suis...

Jenlyns:

Les monétaristes ont œuvré dans l'ombre pour que je sois promu à ce poste, tout cela faisait partie de leur plan. Ils savaient qu'un jeune capitaine ambitieux et désireux de faire ses preuves serait plus facilement contrôlable. Et ils avaient raison...

Jenlyns:

J'étais le dindon de la farce... Toutefois, cela ne change rien au fait que je reste le capitaine des casques d'argent, et je compte bien profiter de ce privilège pour leur rendre la monnaie de leur pièce<Indent/>!

Jenlyns:

Je vais dire à mes subordonnés que je pars enquêter dans le Coerthas, vers Manteneige. Quand les monétaristes apprendront cette nouvelle, ils enverront cer<SoftHyphen/>tai<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment leurs assassins me faire taire à jamais.

Jenlyns:

Je suis plus que déterminé à leur faire payer l'affront qu'ils m'ont fait subir<Indent/>! Ils ignorent à qui ils ont affaire<Indent/>!

Jenlyns:

Je vous aurais bien demandé de m'accompagner, mais je me refuse à vous faire courir ce risque. N'oubliez pas que les monétaristes savent que je vous ai tout raconté et que vous êtes aussi devenu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> leur ennemi<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>.

Jenlyns:

J'ai conscience du danger que cette mission représente, mais Solkzagyl m'a enseigné toutes ses techniques, et tant que je resterai sur mes gardes, je devrais pouvoir venir à bout de mes adversaires.

Jenlyns:

Je suis désolé de vous avoir entraîné<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> dans ces querelles politiques... Vous êtes digne des paladins d'antan, et j'espère que nous nous reverrons quand tout cela sera terminé. Je tiens absolument à m'acquitter de la dette que j'ai contractée envers vous.

Jenlyns:

J'oubliais<Indent/>! Solkzagyl voudrait vous voir pour vous parler de quelque chose. J'ignore de quoi il s'agit, mais cela avait l'air assez urgent. Attendez, je vais marquer le lieu du rendez-vous sur votre carte. ... Voilà. Partez le retrouver im<SoftHyphen/>mé<SoftHyphen/>dia<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment et essayez de vous faire discr<If(PlayerParameter(4))>ète<Else/>et</If> jusqu'à ce que j'en finisse avec cette sordide affaire.

Solkzagyl:

Merci d'être venu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> aussi rapidement. Comme le temps presse, je vais aller à l'essentiel. J'imagine que Jenlyns vous a parlé de son plan, à vous aussi. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi, je n'ai pas l'intention de le laisser combattre seul.

Solkzagyl:

Un chevalier ne laisse jamais tomber un frère d'armes<Indent/>! Nous devons le retrouver sans attendre et lui prêter main-forte dans sa lutte contre les monétaristes. Suivez-moi à Manteneige<Indent/>!

Jenlyns:

Vous, ici<Indent/>!? Je vous avais pourtant dit de ne pas venir<Indent/>!

Jenlyns:

D'abord Solkzagyl, et maintenant vous... Pourquoi tenez-vous tant à mourir<Indent/>?

Solkzagyl:

Nous ne faisons que notre devoir, Jenlyns<Indent/>!

Solkzagyl:

Toujours être guidé par son propre sens de la justice, c'est l'essence même du paladin<Indent/>!

Solkzagyl:

Peu importe à qui nous jurons fidélité, le seul serment qui compte est celui que nous prononçons dans nos cœurs.

Solkzagyl:

Allons-y, camarades<Indent/>! Tuons ces créatures du néant et montrons aux Dards invisibles qui les ont invoquées qu'ils ne peuvent rien contre nous<Indent/>!

Solkzagyl:

Mes félicitations, jeune ami<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>. Vous n'avez pas hésité une seconde à venir à la rescousse de votre frère d'armes, vous avez suivi la voie de la chevalerie, et nous avez montré ce qu'est un véritable paladin.

Solkzagyl:

Votre épée a tranché les liens qui entravaient l'esprit de Jenlyns... Je savais que vous deviendriez un grand paladin, mais vous avez dépassé toutes mes attentes. Il me tarde de voir jusqu'où vous irez.

Solkzagyl:

J'imagine que la bataille d'aujourd'hui servira de leçon aux monétaristes, on ne devrait pas entendre parler d'eux de sitôt<Indent/>!

Solkzagyl:

Jenlyns... Je te laisse t'occuper du reste.

Jenlyns:

Capitaine<Indent/>! S'il vous plaît, revenez à la cité et reprenez le commandement des casques d'argent<Indent/>! Je ne suis pas digne de diriger cette unité<Indent/>!

Solkzagyl:

Ceux qui sont partis d'eux-mêmes ne peuvent réintégrer le groupe, quelle que soit la raison. Aurais-tu oublié notre règlement, Jenlyns<Indent/>?

Solkzagyl:

Les monétaristes ont volé l'Épée sacrée, mais ce n'est pas à un morceau de fer que nous avons juré obédience. Je te l'ai dit, nous prêtons d'abord serment dans nos cœurs. Garde cela à l'esprit et continue à commander tes paladins avec la même ferveur que jusqu'à présent.

Solkzagyl:

Sur ce, il est temps pour moi de reprendre mon voyage à la recherche de l'esprit chevaleresque.

Jenlyns:

J'ai choisi de suivre cet homme le jour où j'ai rejoint les casques d'argent. Peut-être le temps est-il venu pour moi de cesser de contempler ce dos qui m'a tant inspiré étant enfant et de suivre mon propre chemin...<Indent/>?

Jenlyns:

Je vous remercie d'être venu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> en renfort. Ma dette envers vous s'est encore alourdie... Passez me voir lorsque vous rentrerez à la cité, j'aimerais vous dédommager.

Jenlyns:

Je vous attendais, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Vous avez rendu de grands services aux casques d'argent.

Jenlyns:

Vous avez agi pour la justice selon le code d'honneur des paladins.

Jenlyns:

C'est cette foi in<SoftHyphen/>é<SoftHyphen/>bran<SoftHyphen/>la<SoftHyphen/>ble et ce sentiment de droiture qui vous procurent cette force. Je comprends mieux pourquoi j'ai perdu mon combat contre vous, l'autre jour.

Jenlyns:

J'ignore où se trouve l'Épée sacrée, mais j'ai réalisé que je n'en avais pas besoin pour commander. Nos engagements sont gravés dans nos cœurs et non pas dans l'acier.

Jenlyns:

Solkzagyl est un homme d'honneur dévoué à la dynastie royale, je sais qu'il continuera à chercher la relique jusqu'à son dernier souffle.

Jenlyns:

Moi, je vais continuer à servir et protéger la Sultane en dirigeant de mon mieux les casques d'argent. J'espère que vous continuerez à mettre votre épée au service du peuple d'Éorzéa en tant que paladin affranchi.

Jenlyns:

Si chacun d'entre nous a choisi d'emprunter un chemin différent, nous sommes tous liés par un même serment.

Jenlyns:

Tenez. Je vous prie d'accepter cette récompense en signe de ma gratitude.

Jenlyns:

Ce surcot du preux est la propriété exclusive des casques d'argent, seuls les plus grands paladins ont eu le privilège de le porter un jour.

Jenlyns:

C'est la première fois qu'une personne extérieure au groupe en hérite, mais je ne pense pas faire d'erreur en vous le remettant. Au diable le règlement, le paladin le plus méritant se doit de le posséder<Indent/>!

Jenlyns:

Et puis je suis persuadé qu'il vous sera plus utile qu'au pantin de bois qui le porte depuis des années.

Jenlyns:

Promettez-moi simplement de ne jamais parler de cela à personne, je risquerais de me faire taper sur les doigts, héhé<Indent/>!

previous