Quest: Securing the Locks

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : MCH
Level : 40

Zone: Ishgard

Extention: Heavensward

Summary: Stephanivien informs you that all is in readiness for the impending battle at Skyfire Locks. All, that is, except for the presence of the manufactory's oft-absent master of marksmanship. Head out into Foundation, and search for Rostnsthal.

Summary: You find Rostnsthal not far from the workshop, standing over the defeated form of some unfamiliar ruffian. The instructor claims that he caught the man creeping about nearby, looking to cause mischief for the manufactory. Search for similar troublemakers within Foundation, and scare them off using your Gauss Round skill.

Stephanivien:

Well, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, we are as ready as ready can be.

Stephanivien:

...All except for our wayward instructor. Would you be so kind as to locate Rostnsthal, and inform him of the urgency of our situation? I imagine he is loitering in Foundation somewhere, making his unhurried way to the workshop.

Stephanivien:

This shall be the machinists' first engagement, and we need every finger on the trigger. See to your tasks, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Rostnsthal:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Look at this scrag I caught me creepin' about near the workshop. Up to no bloody good, I reckoned, so's I sat 'im down for a friendly chat.

Rostnsthal:

...Hm? A dragon attack? An' the boss needs every 'and on deck, does 'e? Aye, I'll be right there...just as soon as I'm done wringin' some answers from this ugly sod.

Rostnsthal:

Ye know where there's one rat, there's always a dozen more. Might be best if ye took a quick look 'round yerself, an' deal with any troublemakers afore ye 'ead back. No need to murder anyone, mind─the noise from a Gauss Round ought to scare 'em off.

Rostnsthal:

I'd wager there's more'n this one rat scurryin' about the place. If ye see any sneaky bastards makin' mischief, a Gauss Round ought to send 'em packin'.

u:

Ah! What in the seven hells! You could've taken off a toe!

u:

...You're Rostnsthal's new pup, ain't you? If it's trouble you're lookin' for, then look no further than that backstabbin' Lominsan cur!

u:

Heh heh heh... Just one lick of flame ought to do it...

u:

How uncouth! But I suppose I should expect naught less from one of Rostnsthal's underlings─you learned it from the vicious brute himself.

u:

Heed my words! The Skysteel Manufactory plays haven to villains! For the safety of Ishgard's citizens, the manufactory must needs be shut down!

u:

Their Roegadyn instructor poses as the former commodore of the Knights of the Barracuda. This is a lie. In truth, he is a bloodthirsty pirate who murdered his entire crew.

u:

For the safety of Ishgard's citizens, the Skysteel Manufactory must needs be shut down!

u:

...You ain't seen the last of me.

Celestaux:

Me thanks. The name's Celestaux─one of your fellow machinists, if you didn't know. I was makin' preparations for our fight with Svara when that thug ambushed me.

Celestaux:

Don't bother chasin' him─I doubt he knows more than what he was paid to do. But he did make it damn clear that someone out there has a grudge against our workshop.

Celestaux:

...Anyway, I ought to get back to me duties. We ain't never fought in a proper battle, let alone against a monster like Svara, an' we'll need all the advantages we can get.

u:

You ain't goin' nowhere.

Celestaux:

Gods damn it...

Celestaux:

Gods damn it...

u:

You ain't goin' nowhere.

Stephanivien:

Is everything aright? Rostnsthal tells me there are villains afoot, making trouble for the workshop.

Stephanivien:

...Intimidating my machinists, were they? Setting fires and spreading rumors? Joye, too, has overheard vile slander intended to defame our master of marksmanship.

Stephanivien:

(★未使用/削除予定★)

Joye:

(-Joye-)You took every care to choose the right employee, me lordship. We could do a lot worse than the former commodore of Limsa Lominsa's Barracudas.

Stephanivien:

(★未使用/削除予定★)

Joye:

(-Joye-)And now half of Ishgard thinks he's lyin'─that he's a convict of terrible crimes.

Stephanivien:

Does someone seek to harm the manufactory's standing with these attacks upon our instructor's character? I am sorry, Rostnsthal─your association with the machinists has brought you naught but ridicule and insult...

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Bah, don't blame yerself, boss. After all, more'n 'alf that stuff's probably true.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Aye, I was the commodore o' the 'Cudas...right up until I got kicked out on me arse for makin' a bloody mess o' things. That's why ye found me in Camp Overlook─I was there to visit one o' me old underlings.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)'Course, 'e'd rather take another axe to the face afore 'e'd talk to me. Me mistakes cost some more'n others, an' there's no bastard in La Noscea as'd call me friend.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Yer mysterious rival must've learned o' me tarnished past, 'cause they offered a fortune for me to accept the job as yer master o' marksmanship.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)I s'pose they thought the workshop'd be ruined once the truth behind me charmin' reputation became common knowledge.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)But as it turns out, I don't take kindly to bein' some faceless bastard's puppet. So I took their coin─an' yers─an' made for the 'ills. I 'ad no intention of fulfillin' me contract...not until yer 'venturer 'ere went an' got me fired up about teachin' in truth.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)That said, there ain't naught in me agreement that says I gotta fight bleedin' dragons. An' me students'll give a better showin' without me there growlin' over their shoulders, anyroad.

Stephanivien:

Though his support will be missed, Rostnsthal is mayhap correct in his assumption─our demonstration will be all the more impressive for his absence. Let us check our weapons one last time, and assemble at Skyfire Locks.

Stephanivien:

Allow me to brief you on our defensive strategy ere the dragon and its minions arrive.

Stephanivien:

Atop each of the three locks, we have placed a dragon-slaying cannon. Our task as machinists shall be to defend the cannons from Svara's lesser kin.

Stephanivien:

You will find a lock in the northeast...

Stephanivien:

A lock to the northwest...

Stephanivien:

...And a lock to the south. I will track the concentrations of our enemy, and direct you to the cannon most in need of protection.

Stephanivien:

Hark, the dragons are come... Everyone to your positions!

Stephanivien:

Well, Father? Do you see now how we might prevail against dragons without risking the lives of our soldiers?

a:

...'Twas a most impressive display. I must admit, your commoners acquitted themselves admirably...

Tedalgrinche:

(-Pretentious Noble-)I <Emphasis>thought</Emphasis> I heard the terrible din of cannons being fired. And what do I hasten out here to find but the highborn Haillenartes frolicking in the snow with their lowborn lackeys...

Tedalgrinche:

(-Pretentious Noble-)After providing you with this opportunity to improve the ailing reputation of your noble house, does the consideration of House Dzemael not merit a formal reply?

a:

Lord Tedalgrinche, my apologies─the foe was upon us ere we could put quill to parchment.

Tedalgrinche:

Ah, yes, I imagine you were full occupied with scraping together a serviceable company of soldiers. If only your dear son was as ardent with his knightly training as he is with his idle tinkering.

Stephanivien:

There is naught “idle” in my work. You would not speak such insults had you seen my machinists in action.

Tedalgrinche:

Oh, such a temper! 'Twould seem your association with commoners has eroded your manners as well as your martial skills.

Tedalgrinche:

If you are so confident in these “machinists” of yours, mayhap you should enter them in the upcoming tourney?

Stephanivien:

Mayhap I shall. Upon my oath, we will turn Ishgard's tradition-bound combat upon its ear.

Tedalgrinche:

Ahahaha! The Holy See's adjudicators will be <Emphasis>most</Emphasis> impressed when your lowborn rabble is chopped to pieces by the tested blades of noble champions!

a:

My son, what have you done...? The tourney is a stage upon which is flaunted the might and mettle of the four great houses. Only the finest knights are chosen to participate.

a:

Even with the aid of your machinists, our battered ranks stand little chance of victory. Must we now parade our shame before the highest echelons of the Holy See?

Stephanivien:

Do not be so swift to dismiss our chances, Father. I give you my word, House Haillenarte will leave the contest with its pride intact.

Stephanivien:

And furthermore, should we win, I will have <Emphasis>your</Emphasis> word that you shall yield the running of the manufactory to me.

a:

Very well, my stubborn boy. ...And whether you win or no, you be sure to give House Dzemael a darn good pummeling.

Stephanivien:

I shall see it done, Father. We will not disappoint you!

Joye:

I never thought I'd see the day the count himself would give us his blessin'...

Rostnsthal:

Ye might not've seen me, but I was watchin' all the same. Them dragons didn't know what 'it 'em!

Stephanivien:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>! By virtue of your undeniable expertise, my father has at last recognized the value of machinistry. But we cannot stop at but one hardheaded knight! This tourney will be our opportunity to demonstrate to all and sundry the potential of our profession.

Joye:

Me lordship, if I may... It seems that Lord Tedalgrinche has a dislike for commoners such as me.

Joye:

If me presence'll cause you more trouble, then maybe I should quit the manufactory...

Rostnsthal:

Pay no mind to that preenin' fop, lass. 'E's all piss an' wind.

Stephanivien:

Aye, ever has Tedalgrinche sought to needle me in such a manner. 'Tis not you, my dear, that he despises─'tis the mingling of highborn and lowborn.

Stephanivien:

House Dzemael is a powerful family, and their talent for the building of fortifications has brought them vast wealth and influence. Staunch allies of House Durendaire, the Dzemaels have also been party to a number of significant victories. Thus do they stand at the peak of Ishgardian society, looking down their noses at any who do not share their “noble” pedigree.

Stephanivien:

If you truly wish to please me, then I would have you shine your brightest in the tourney and wipe that arrogant smirk from his face! Shall we be on our way?

Stephanivien:

I must confess my misgivings to you, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. When queried as to our chances at victory, my prospectometer returned an unfavorable result.

Stephanivien:

We triumphed over dragons, 'tis true...but such a battle has not prepared us to face coordinated parties of seasoned knights. My machinists are simply not ready.

Stephanivien:

'Tis fortunate, then, that the tourney is yet some days away. Let us keep such disheartening talk from our colleagues, and continue to train them─and ourselves─for the contest ahead.

Quest: Securing the Locks

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : MCH
Level : 40

Zone: Ishgard

Extention: Heavensward

Resumé: Stephanivien voudrait que Rostnsthal participe au combat qui va avoir lieu aux Cadenas, mais ce dernier est introuvable. Jetez un œil à L'Assise. Il doit bien se trouver quelque part...

Resumé: Rostnsthal a surpris un individu en train de rôder autour de la manufacture. Il l'a rattrapé, mais il vous a demandé de vous assurer que cet énergumène n'a pas de complices à L'Assise. Si vous en croisez un, n'hésitez pas à utiliser votre Décharge Gauss pour l'effrayer.

Stephanivien:

Bon, j'ai l'impression que nous sommes prêts. Les machinistes vont tous participer. Je serais très déçu si tu te défilais maintenant.

Stephanivien:

Il n'y a bien que l'instructeur qui manque à l'appel... On se demande tous à quoi ça rime, cette absence. Tu veux bien enquêter à L'Assise et t'assurer qu'il ne nous a pas faussé compagnie<Indent/>?

Stephanivien:

Tous les machinistes vont participer au combat à venir. J'espère évidemment que tu te joindras à nous.

Rostnsthal:

Tiens, ça faisait longtemps<Indent/>! Figure-toi que j'ai trouvé cet énergumène en train de rôder autour de la manufacture. Il a déguerpi sans demander son reste quand je l'ai pris en chasse, mais comme tu le vois, je n'ai pas eu de mal à le rattraper.

Rostnsthal:

Pardon<Indent/>!? Les machinistes vont partir affronter <SheetFr(BNpcName,12,1440,1,1)/><Indent/>!? Dis-leur que j'arrive dans deux secondes. J'ai deux mots à échanger avec notre ami. Et défense de rire ou de pleurer, je vais lui faire débagouler du sang<Indent/>!

Rostnsthal:

Je soupçonne ce sale rat d'avoir des complices. Tu veux bien m'aider en jetant un œil à L'Assise<Indent/>? Ça ira plus vite comme ça. Si tu en aperçois, n'hésite pas à leur faire une belle frayeur en utilisant ta Décharge Gauss.

Rostnsthal:

Ce fouineur n'est sans doute pas venu seul. Va donc regarder à L'Assise si tu trouves ses camarades, et si tu en croises, fais-leur une belle frayeur avec ta Décharge Gauss.

u:

Vous êtes taré<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>, qu'est-ce qui vous prend<Indent/>!? Vous pensiez que j'allais mettre le feu à ce bâtiment<Indent/>? J'essayais juste d'allumer une bûche pour qu'on puisse se réchauffer un peu dans ce froid glacial<Indent/>!

u:

Vous êtes des machinistes, non<Indent/>? Si j'étais vous, je me méfierais plutôt du criminel limséen qui vous sert d'instructeur<Indent/>!

u:

Ha ha, j'ai trouvé l'endroit parfait pour craquer mes allumettes<Indent/>!

u:

T'es com<SoftHyphen/>plè<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment malade, toi<Indent/>! Enfin, ça devrait pas m'étonner venant d'un<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> élève de Rostnsthal. Il t'a transmis sa folie, c'est indéniable<Indent/>!

u:

Écoutez-moi at<SoftHyphen/>ten<SoftHyphen/>ti<SoftHyphen/>ve<SoftHyphen/>ment<Indent/>! Cette manufacture, c'est un véritable nid de criminels. Si nous voulons protéger la paix dans la sainte Cité, il faut la faire fermer<Indent/>!

u:

Le gros Roegadyn qui leur sert de professeur prétend qu'il dirigeait autrefois les Barracudas de Limsa, mais il fabule. C'est juste un pirate qui a exploité ses hommes jusqu'à l'épuisement et qui a terminé sa course ici.

u:

Écoutez-moi bien<Indent/>! Il faut se débarrasser de cette manufacture<Indent/>! Elle compromet la paix au sein de la belle Ishgard<Indent/>!

u:

Je file, j'ai une soupe sur le feu<Indent/>!

Celestaux:

Merci<Indent/>! Je m'appelle Celestaux et je suis machiniste moi aussi. Ce type m'a sauté dessus alors que j'étais en train de rassembler le nécessaire pour notre combat contre Svara.

Celestaux:

Enfin, il est fort probable que ce ne soit pas lié. Mais il est certain que quiconque l'a envoyé ne voit pas d'un bon œil les activités de notre manufacture.

Celestaux:

Mais tu l'as fait fuir, c'est l'important. Je vais pouvoir rejoindre nos camarades au lieu de rendez-vous. Ce sera notre première grande bataille à tous, donc je compte sur toi pour te joindre à nous. C'est peut-être ton fusil qui fera la différence<Indent/>!

u:

Tais-toi... Qu'un seul son franchisse tes lèvres, et ce sera le dernier<Indent/>!

Celestaux:

Attends un peu qu'un machiniste nous trouve...

Celestaux:

À l'aide...

u:

Arrête de t'agiter ou je te jure que tu vas le regretter.

Stephanivien:

Te revoilà<Indent/>? L'instructeur est rentré, lui aussi. Il nous a dit que des types cherchaient à nuire à la manufacture<Indent/>?

Stephanivien:

Laisse-moi reformuler ça... Tu as empêché un individu d'incendier la ville, pendant qu'un autre s'en prenait à l'un de nos camarades, en plus de celui qui répandait des rumeurs dégoûtantes déjà parvenues jusqu'à Joye<Indent/>?

Stephanivien:

(★未使用/削除予定★)

Joye:

(-Joye-)Vous avez retourné tout Éorzéa pour que vos chasseurs de tête retrouvent et engagent celui qui assurait autrefois la tran<SoftHyphen/>quil<SoftHyphen/>li<SoftHyphen/>té de Limsa Lominsa au sein des Barracudas. Notre instructeur n'est pas le bandit que ces gens prétendent...

Stephanivien:

(★未使用/削除予定★)

Joye:

(-Joye-)Cette rumeur porte atteinte à l'honneur d'un grand homme, le présentant comme un criminel qui mentirait sur son passé...

Stephanivien:

Ne chercheraient-ils pas simplement à jeter l'opprobre sur la manufacture en diffamant ses employés<Indent/>? Je suis navré que tu sois victime de cette machination qui nous vise, mon ami.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Laissez-les causer. Qu'ils fassent de moi un pirate sans scrupule ou un criminel si ça les chante. Quelque part, ils ont un peu raison.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Il y a très longtemps, j'ai perdu mon poste chez les Barracudas à cause des troubles que j'ai provoqués. J'étais justement allé au camp du Guet pour voir un de mes hommes, qui en a vu des vertes et des pas mûres par ma faute.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)On ne m'a évidemment pas laissé le voir, et c'est tout à fait normal vu ce que je lui avais fait vivre. Au moins je suis fixé, ça fait longtemps que j'ai perdu tous mes alliés dans la Noscea.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Quand ça allait mal, j'ai été approché par un type étrange qui m'a proposé de devenir instructeur ici pour une somme défiant toute concurrence.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Je ne sais pas si c'était l'un de tes chasseurs de tête, mais en y réfléchissant bien, je me dis qu'il voulait sans doute juste qu'un type au passé trouble soit mêlé à cette manufacture pour pouvoir salir sa réputation.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Mais comptez pas sur ce bon Rostnsthal pour se laisser manipuler sans rien dire<Indent/>! J'avoue qu'au début, j'étais parti pour me la couler douce, voire même pour lever l'ancre avant la fin de mon contrat. Mais vu les prouesses de la nouvelle recrue, je vais faire un effort.

Rostnsthal:

(-Rostnsthal-)Enfin, faut pas non plus pousser mémé dans le port de Limsa. Mon contrat ne m'oblige pas à participer aux combats menés par la manufacture. Ce sera sans moi. Par contre, je suis curieux de voir comment mes élèves vont se battre, alors je viendrai regarder.

Stephanivien:

C'est bien dommage que tu ne te joignes pas à nous, mais je comprends tout à fait. Tu n'auras qu'à nous retrouver aux Cadenas, car nous y allons de ce pas<Indent/>!

Stephanivien:

Laisse-moi profiter du retard de notre adversaire pour t'expliquer mon plan.

Stephanivien:

Nos machinistes devront éliminer les monstres qui ac<SoftHyphen/>com<SoftHyphen/>pa<SoftHyphen/>gnent le dragon, tout en protégeant les canons que j'ai fait installer à trois endroits différents et qui ont ordre de s'occuper en priorité de <SheetFr(BNpcName,12,1440,1,1)/>. Notre attaque s'appuiera donc sur nos trois atouts<Indent/>:

Stephanivien:

<SheetFr(BNpcName,2,4198,1,1)/>,

Stephanivien:

<SheetFr(BNpcName,2,4197,1,1)/>

Stephanivien:

et <SheetFr(BNpcName,2,4199,1,1)/>. Je m'occuperai d'orienter nos tirs en fonction du com<SoftHyphen/>por<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment de l'ennemi, mais je ne pourrai malheureusement pas te donner directement de conseils. Je sais que tu t'adapteras aux exigences du combat.

Stephanivien:

Les dragons arrivent... L'heure est venue de se préparer à accueillir nos invités comme il se doit.

Stephanivien:

Père, vous avez vu de vos yeux nos machinistes à l'œuvre. Vous comprenez cer<SoftHyphen/>tai<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment combien ils pourraient nous permettre de tuer nos ennemis ailés en ne sacrifiant que très peu de soldats.

a:

Je dois avouer que tes hommes ont su se montrer efficaces lors de cet af<SoftHyphen/>fron<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment et que les plus simples soldats ont fait des miracles avec leurs armes...

Tedalgrinche:

(-Voix condescendante-)Tiens, tiens, tiens... J'ai entendu du bruit, alors je me suis dit que j'allais venir voir ce qu'il se passait ici. Et voilà que je tombe nez à nez avec les Haillenarte et leurs troupes en train de jouer avec des pétards mouillés.

Tedalgrinche:

(-Noble condescendant-)Alors quand la maison Dzemael vous demande de venir en renfort, pour que même une famille désargentée et incapable de financer ses troupes comme la vôtre puisse se montrer utile, vous vous cachez dans votre forteresse et vous fêtez ça avec un petit feu d'artifice<Indent/>?

a:

Ne serait-ce pas ce cher Tedalgrinche<Indent/>? Les chevaliers de Dzemael sont-ils toujours sous vos ordres<Indent/>? Je tiens évidemment à m'excuser de ne pas avoir im<SoftHyphen/>mé<SoftHyphen/>dia<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment donné suite à votre missive...

Tedalgrinche:

Auriez-vous quelques difficultés à engager des troupes pour ce combat<Indent/>? Nous avons tous compris qu'avec un fils plus intéressé par l'huile de moteur que par le fer de l'épée, la succession semblait par<SoftHyphen/>ti<SoftHyphen/>cu<SoftHyphen/>liè<SoftHyphen/>rement compliquée chez les Haillenarte.

Stephanivien:

Je vais t'en faire boire, de l'huile de moteur<Indent/>! Tu as la langue bien pendue pour un ignare qui n'a jamais vu un machiniste au travail.

Tedalgrinche:

Par Halone, laissez-moi la vie sauve, je vous en supplie<Indent/>! Je vois qu'à fréquenter des voyous au quotidien, vous êtes devenu aussi vulgaire qu'eux...

Tedalgrinche:

S'il vous tient tant à cœur de prouver la valeur de vos gredins de compères, il y a justement un tournoi organisé à deux pas d'ici. Vos machinistes pourraient y participer.

Stephanivien:

Ce serait avec plaisir<Indent/>! Plus rien ne sera pareil dans la sainte Cité quand vous nous aurez vus à l'œuvre.

Tedalgrinche:

Ha ha ha, ne vous inquiétez pas pour notre belle Ishgard<Indent/>! J'informerai moi-même les observateurs du Saint-Siège de la défaite cuisante de vos machinistes face à des chevaliers dignes de ce nom<Indent/>!

a:

Que comptes-tu faire, Fils<Indent/>? Tu sais tout comme moi que les grandes maisons participent toutes à ce tournoi et que chacune d'entre elles sélectionne avec soin les chevaliers qui les représenteront.

a:

Je ne crois malheureusement pas que des machinistes si peu ex<SoftHyphen/>pé<SoftHyphen/>ri<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>tés puissent être d'une quelconque aide aux côtés des malheureux écuyers qui nous servent de chevaliers. Nous allons nous couvrir de honte, mon enfant.

Stephanivien:

Ne craignez rien, Père. Faites-nous confiance, nous vaincrons.

Stephanivien:

Par contre, si nos machinistes remportent ef<SoftHyphen/>fec<SoftHyphen/>ti<SoftHyphen/>ve<SoftHyphen/>ment la victoire, promettez-moi de ne plus jamais dire de mal de notre manufacture.

a:

Tu as ma parole... Entre deux maux, il faut choisir le moindre. Je préfère reconnaître le talent des machinistes plutôt que de subir une humiliation publique. Je compte sur tes hommes pour créer la surprise, surtout dans les rangs de Dzemael.

Stephanivien:

Votre confiance m'émeut. Je ne vous décevrai pas<Indent/>!

Joye:

Jamais je n'aurais imaginé que mon maître reconnaîtrait un jour la valeur combative des machinistes.

Rostnsthal:

En vous voyant vous battre, j'ai réalisé que tu avais peut-être l'aisance nécessaire pour que je t'enseigne une nouvelle technique...

Stephanivien:

C'est un peu grâce à toi, si mon père a enfin décidé de faire confiance à nos machinistes. Nous avons gagné une bataille, mais nous n'avons pas encore gagné la guerre. Nous devons nous imposer aux yeux de tous, et ce tournoi où s'affronte l'élite ishgardaise serait le lieu rêvé pour ça.

Joye:

Pardonnez-moi de vous interrompre, Maître, mais vous avez cer<SoftHyphen/>tai<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment remarqué combien monsieur Tedalgrinche prend plaisir à se moquer de notre manufacture, où les Ishgardais sans le sou peuvent devenir des machinistes...

Joye:

Il faisait sans doute référence à ma condition de servante. Si ma présence doit faire de votre entreprise la risée de vos pairs, j'aimerais vous rendre mon arme.

Rostnsthal:

Pas question, Joye. Ces snobinards ont peut-être de l'argent, mais leurs mots n'ont aucune valeur.

Stephanivien:

Ne t'en fais pas, ça fait des années que Tedalgrinche trouve toujours une bonne raison de venir chercher la bagarre. Ces derniers temps, c'est le fait que les “roturiers” soient les bienvenus à la manufacture qui lui reste en travers de la gorge.

Stephanivien:

La maison Dzemael s'est enrichie en se spécialisant dans la fortification. Nous ne nous sommes jamais entendus, mais nos maisons ont remporté de nombreuses batailles ensemble. Pour autant que je sache, ils ont toujours considéré ceux qui n'appartenaient pas à la noblesse comme des moins que rien.

Stephanivien:

C'est justement pour ça que j'aimerais que tu participes à ce tournoi, Joye. J'ai hâte de voir leur tête quand une simple servante leur bottera les fesses. Mais assez parlé, rentrons à la manufacture<Indent/>!

Stephanivien:

Il y a quelque chose que je ne peux avouer à personne d'autre que toi... Mon pifomètre s'est encore manifesté ces derniers jours. Il m'a indiqué que nous n'avions quasiment aucune chance de remporter ce tournoi.

Stephanivien:

Nous avons combattu un dragon, mais ça ne fait pas de nous des experts contre des chevaliers. Je n'ai pas eu le cœur de le dire aux autres, donc ça doit impérativement rester entre nous.

Stephanivien:

Heu<SoftHyphen/>reu<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment, on a encore un peu de temps avant l'af<SoftHyphen/>fron<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment. Halone sait que je n'ai absolument pas envie de couvrir de honte ma famille et mes amis. Il va falloir s'entraîner dur.

previous