Quest: Against the Shadow

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : MNK
Level : 54

Zone: Mor Dhona

Extention: Heavensward

Summary: Widargelt informs you that he has received a letter from his former students, D'zentsa and O'tchakha, who bid the two of you come to Dalamud's Talons. Though their agenda is a mystery, Widargelt has questions of his own that he would ask them. Make your way to northern Thanalan and participate in the meeting.

Summary: At the meeting, D'zentsa and O'tchakha explain that there exist two aspects of chakra, one each for the sect of light and the sect of shadow; in order to open a chakra of an aspect not his own, a monk must fight a disciple of the opposing sect. To that end, the two Miqo'te attack you and Widargelt, the battle ending with all four combatants experiencing their chakra opening. Having thus accomplished their task, D'zentsa and O'tchakha take their leave, but not before begging you to give up being a monk. Speak with Widargelt to learn his mind on these revelations.

Widargelt:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>! A letter has arrived. It comes from D'zentsa and O'tchakha.

Widargelt:

They would speak with us. They bid us come to Dalamud's Talons.

Widargelt:

What their agenda is, I know not. But I would ask them questions of my own.

Widargelt:

Professor Erik also sends word. He has learned of the sect of shadow. Soon, he will come to share his knowledge. But before I see him, I would see my former pupils.

Widargelt:

I wish to believe in them. They are good at heart. Of this I am certain. Come, <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If>. We go to Dalamud's Talons.

Widargelt:

It has been a while. You two look well.

z:

Thanks for coming. For what it's worth, we're sorry that we deceived you.

t:

Know that it is for the benefit of both our sects that we fight.

t:

The other day, when you fended off our fellow disciples of shadow, a new chakra opened within you, did it not? Yet the sensation was unlike aught you had felt before.

z:

It's because you opened a chakra belonging to <Emphasis>our</Emphasis> aspect─the aspect of shadow. The opposite also applies, of course. Fighting a disciple of your sect allows us to open chakra belonging to the aspect of light.

Widargelt:

Aspects of light and shadow? If this is the way of it, then why must we fight? Why can we not cooperate?

z:

Our master forbids it, I'm afraid. Our <Emphasis>true</Emphasis> master, that is.

t:

If truth be told, we shouldn't even be speaking with you. We are not permitted to exchange words─only blows.

Widargelt:

They leave us no choice. Come, <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If>! We will give them the exchange they desire!

t:

<gasp> Ahhh, my chakra has opened... <pant> 'Tis precisely as Master described...

z:

<pant> Yesss, I feel the power surging through me... But if we're to become stronger─if we're to open any more chakra─we must throw ourselves into far fiercer struggles.

z:

The kind where lives are on the line.

t:

So long as you are disciples of light, we will continue to come for you, over and over. It cannot end until one side falls, never to rise again.

z:

And that's the reason we called you here.

z:

We <Emphasis>don't</Emphasis> want to hurt you.

z:

So please, give up being a monk. Give up any notion of rebuilding the Fist of Rhalgr. And go somewhere far, far away!

Widargelt:

Wait!

Widargelt:

They would have me stop being a monk. Same as telling me to stop breathing.

Widargelt:

Many revelations have there been this day. The existence of opposing aspects of chakra. This not the least of all. We must learn more of it.

Widargelt:

The professor will soon arrive at Revenant's Toll. Perhaps he can enlighten us.

Erik:

Strong backs and feeble minds as far as the eye can see... Yes, this is indeed the frontier.

Widargelt:

Thank you for coming, Professor. The information I requested. Were you able to find it?

Widargelt:

(-Erik-)Of course I was, you incurable dolt! Elsewise I wouldn't have bothered to come all the way to this backwater! Now then, I have many demands on my time, so I shall convey my findings to you at once, and in the most concise manner possible. Ahem!

Erik:

Now, it is common knowledge that the Fist of Rhalgr rose to the zenith of its power by virtue of royal endorsement. Lesser known is the dispute which broke out over this arrangement between two factions within the Fist─the sect of light and the sect of shadow.

Erik:

The head priest of the sect of light believed that an alliance with the royal house of Ala Mhigo was the key to prosperity. However, his counterpart in the sect of shadow disagreed, warning that it would lead to their undoing. History has proven them both right. But I digress.

Erik:

Unsurprisingly, the disciples of each sect rallied to their respective leader's side, and the two factions clashed with words and fists both. In the end, the sect of light prevailed, the alliance with the royal house was sealed, and all members of the sect of shadow were banished from the order.

Erik:

So, in the past, the two sects both belonged to the Fist of Rhalgr, and their disciples trained beside one another as comrades. And yet, though the techniques they employed were identical, the manner in which they harnessed energy was opposed in nature. It was this difference which gave rise to two aspects of chakra.

Erik:

There is a tradition wherein monks from the two schools would meet each other in single combat. In attacking you, I posit that the disciples of shadow are seeking to recreate this tradition.

Erik:

This clashing of light and shadow quickened the aether within, causing a chakra of the opposing aspect to open within them. In simple terms for your simple minds, disciples of light fought to open shadow chakra, and disciples of shadow fought to open light chakra.

Erik:

And the implications of this? There are not seven, but <Emphasis>fourteen</Emphasis> chakra all told. Yes, yes, two sides of the same coin; where there is light, there is shadow, and all that poetic tripe.

Widargelt:

One thing I do not understand, Professor. Why can our sects not cooperate? Why must the disciples of shadow attack like common brigands?

Erik:

A feud caused the rift between the two sects─who's to say there isn't a feud still? I suspect only a member of the sect of shadow can tell you the truth. But now I must be off. I shall inquire further into the matter in my spare time. If there is aught else, you know where to find me.

Widargelt:

We must speak with D'zentsa and O'tchakha again. I will try to track them down. As for you, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, another chakra has opened within us. You must focus on mastering this new power.

Quest: Against the Shadow

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : MNK
Level : 54

Zone: Mor Dhona

Extention: Heavensward

Resumé: Widargelt a reçu une lettre de D'zentsa et O'tchakha. Elles veulent vous retrouver tous les deux au sud des Griffes de Dalamud, dans le Thanalan septentrional.

Resumé: Vous avez ouvert un nouveau chakra en combattant D'zentsa et O'tchakha. Les Miqo'tes vous ont expliqué que lorsque les disciples de l'obscurité et de la splendeur s'affrontaient, cela avait pour effet d'ouvrir leurs chakras “complémentaires”. Elles voudraient cependant éviter d'avoir à vous tuer, même si elles rêvent de s'accomplir en tant que moines. Elles vous ont suppliés d'abandonner l'habit. Demandez à Widargelt ce qu'il en pense.

Widargelt:

Vous arrivez au bon moment. Je voulais justement vous parler de la lettre que viennent de m'envoyer Zentsa et Tchakha.

Widargelt:

Elles veulent “s'entrrretenir” avec nous aux Griffes de Dalamud. Vous m'avez bien entendu, elles souhaitent nous voir tous les deux.

Widargelt:

Ces traîtresses ont déjà tout dit. Je ne vois pas ce qu'elles ont à ajouter, mais nous devrions quand même y aller. Ce sera l'occasion de leur poser quelques questions, si elles sont ouvertes à la discussion.

Widargelt:

J'ai également reçu une réponse de la part du professeur. Il m'écrit qu'il va enquêter au sujet de cette école de l'obscurité et qu'il viendra nous voir ensuite, mais je préférerais m'entretenir avec mes anciennes disciples avant d'écouter ce qu'il a à dire.

Widargelt:

Je suis certes amer aujourd'hui, mais j'ai toujours du mal à croire que ces petites puissent être nos ennemies. J'espère sincèrement que cette rencontre va nous permettre d'y voir plus clair. Allons-y<Indent/>!

Widargelt:

Zentsa, Tchakha... Je ne saurais pas dire si vous m'avez manqué.

z:

Nous n'étions pas sûrrres que vous viendriez. Vous savez, on éprouve des remords de vous avoir menti comme on l'a fait.

t:

Cette opposition qui existe entre nos deux écoles n'est pas née sans rrraison vous savez. Au contraire, si elle est là c'est aussi pour notre bien à tous.

t:

Maître... non, Widargelt, vous avez dit vous-même que de nouveaux chakras s'étaient ouverts en vous pendant l'attaque de nos frères.

z:

En nous affrrrontant, nous débloquons ce que nous appelons nos “chakras complémentaires”. Ceci ne se produit que lorsque nous nous mesurons les uns aux autres.

Widargelt:

Quels chakras complémentaires<Indent/>? Si ce que vous dites est vrai, ne ferions-nous pas mieux de collaborer<Indent/>?

z:

L'idée est séduisante, mais notre véritable maître nous l'a formellement interrrdit.

t:

Pour tout vous dirrre, il a même annoncé qu'il punirait sévèrement quiconque oserait envisager cette éventualité. Si vous tenez à discuter plus longtemps avec nous, j'ai peur que nous devions nous battre<Indent/>!

Widargelt:

Très bien, je vois que vous ne nous laissez pas le choix... À l'attaque, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

t:

Vous êtes décidément des adversaires de taille... Mais vous nous avez donné ce que nous cherchions. J'ai encore senti des chakras s'ouvrirrr en moi<Indent/>! Tout s'est passé exactement comme le maître nous l'avait dit.

z:

Je sens une force nouvelle s'écouler en moi. C'est agréable, mais les combats devrrront s'intensifier si on veut débloquer plus de chakras.

z:

Ça finirrra dans un bain de sang...

t:

Tant que vous appartiendrez à l'école de la splendeur, nous devrons vous affronter.

z:

C'est pourrr vous prévenir que nous vous avons fait venir jusqu'ici.

z:

Parrrce que nous ne voulons pas vous tuer<Indent/>!

z:

Arrêtez d'enseigner le Poing de Rhalgrrr et abandonnez l'habit de moine. Pitié, partez. Le plus loin sera le mieux. Allez vous mettre à l'abri de la tempête qui s'annonce.

Widargelt:

Attendez<Indent/>!

Widargelt:

Elles veulent qu'on abandonne le Poing de Rhalgr et notre vocation<Indent/>? Comme si c'était possible<Indent/>!

Widargelt:

Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de chakras complémentaires<Indent/>?

Widargelt:

Pas de temps à perdre avec ça, le professeur sera bientôt là. Espérons qu'il a découvert de quoi éclairer notre lanterne.

Erik:

Il y a des lieux qui respirent la joie de vivre et l'allégresse. Ce n'est définitivement pas le cas de cet endroit sordide.

Widargelt:

Professeur, avez-vous appris quoi que ce soit à propos de cette fameuse école de l'obscurité<Indent/>?

Widargelt:

Qu'est-ce que c'est que cette question<Indent/>? Pour qui me prenez-vous à la fin<Indent/>? Bien sûr que je sais tout d'eux, et comme je suis quelqu'un de merveilleux, je vais tout vous dire avec des mots simples pour que mes savantes ex<SoftHyphen/>pli<SoftHyphen/>ca<SoftHyphen/>tions soient à la portée de vos oreilles profanes.

Erik:

(-Erik-)Cette école est née d'une scission au sein de la communauté des moines. C'était avant que le Poing de Rhalgr devienne proche de la maison royale mhigoise.

Erik:

(-Erik-)Il a commencé à se dire que ceux qui marchaient aux côtés de la lignée royale connaissaient une prospérité injustifiable, tandis que les autres étaient condamnés à vivre dans l'ombre et la corruption. La dispute s'est envenimée, à tel point que la communauté monastique s'est scindée en deux écoles.

Erik:

(-Erik-)Pour faire court, la branche principale proche de la monarchie a été appelée “école de la splendeur”, tandis que celle de vos agresseurs, chassés et condamnés à vivre dans la clandestinité, s'est autoproclamée “école de l'obscurité”.

Erik:

(-Erik-)Les deux écoles partagent donc la même racine. D'ailleurs, puisqu'elles se basent l'une comme l'autre sur l'ex<SoftHyphen/>ploi<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>tion de l'énergie des chakras, les techniques employées sont similaires. Ce qui change, c'est leur philosophie.

Erik:

(-Erik-)Je dois aussi préciser que les moines de chaque école avaient pour habitude de s'affronter dans des combats à mort, et que c'est peut-être ce que vos agresseurs veulent réinstaurer aujourd'hui.

Erik:

(-Erik-)Lorsque l'obscurité et la splendeur se percutent, les chakras que l'on qualifie de complémentaires s'ouvrent parfois. Ils s'ajoutent aux sept fondamentaux que nous connaissons. Il s'agit des chakras de l'obscurité pour les élèves de notre école, et de la splendeur pour nos adversaires.

Erik:

(-Erik-)Nous pensions qu'il n'existait que sept chakras, mais si l'on prend en compte les complémentaires, il en existe en fait quatorze. Nous aurions dû nous en douter. L'équilibre naturel veut que chaque chose ait son contraire.

Widargelt:

Mais si c'est vrai, les deux Miqo'tes devraient collaborer avec nous. Pourquoi est-ce que ça leur est interdit<Indent/>?

Erik:

(-Erik-)Je ne sais pas ce qu'il se dit dans les rangs de l'école de l'obscurité. J'imagine que c'est un caprice de leur chef. Quoi qu'il en soit, n'hésitez pas à me contacter si vous avez d'autres questions. Pour ma part, je retourne à Ul'dah. Je dois poursuivre mes recherches<Indent/>!

Widargelt:

Il va falloir interroger Zentsa et Tchakha directement si nous voulons une réponse à cette dernière question. Je me charge de les retrouver. Vous, essayez de vous habituer au nouveau pouvoir que vous confèrent vos chakras complémentaires<Indent/>!

previous next