Quest: Fight the Battle to Win

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : MNK
Level : 56

Zone: Mor Dhona

Extention: Heavensward

Summary: O'tchakha has been sighted near Eugenia's Spire. Widargelt means to confront her, that he might learn what drives the sect of shadow. Make haste to the North Shroud and join Widargelt near Eugenia's Spire.

Summary: You and Widargelt find O'tchakha in a bad way. She explains that her master, a man named H'raha Tia, forced her and D'zentsa to fight one another to the death. Though O'tchakha once saw the man as a father figure, this incident has opened her eyes to his true nature. O'tchakha now fears for D'zentsa, who is still at their master's mercy. She declares her intent to rescue her, and Widargelt pledges his aid. While the two of them make for the safety of the Hedgetree, Widargelt bids you lie in wait near Eugenia's Spire and intercept any pursuers.

Widargelt:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Finally, I have information on O'tchakha. She is near Eugenia's Spire in the North Shroud.

Widargelt:

I mean to confront her. To demand the truth from her.

Widargelt:

She and D'zentsa do not act of their own free will. Of this I am certain. Nay, something has a hold over them. We will find out what it is.

Widargelt:

Come, <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If>. We go to the North Shroud. Quickly, while the trail is still fresh.

t:

Unnngh...

Widargelt:

I found her like this! What has happened!?

t:

Widargelt...and <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>?

t:

Rest assured my injuries are not serious. Zentsa held back.

t:

But gods, I feel like such a fool... No matter what he asked of us, we always did it without question. In so doing, we thought we could survive. But in the end he commanded us to fight each other to the death to open our chakra.

Widargelt:

Fight to the death? Who commanded this!? <Emphasis>Who</Emphasis>!?

t:

Who else but our master? H'raha Tia is his name, and he leads the sect of shadow. But more than that, he was a father figure to Zentsa and me.

t:

After our own parents abandoned us, Master H'raha Tia took us in and raised us. We always strove to please him lest we lose our place.

t:

But today he made our worth to him abundantly clear. We are not his friends, let alone his family. Nay, we are naught but tools to be used and discarded.

t:

When we fought, Zentsa thrust me off the cliff. She made it appear an accident, that I alone might flee.

t:

But I cannot flee while Zentsa is still at our master's mercy. I must rescue her, before he decides that she is no longer useful.

t:

And if you know what's good for you, you will put many malms between yourselves and this place. Master will doubtless send people to verify my death.

Widargelt:

O'tchakha, wait! Let us help you!

t:

You would help us, after all the wrongs we have committed against you? Why?

Widargelt:

I once lusted for power. I stopped at nothing to obtain it. I used <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. I betrayed <If(PlayerParameter(4))>her<Else/>him</If>. Worse, I tried to kill <If(PlayerParameter(4))>her<Else/>him</If>.

Widargelt:

I repented. I started anew. Now, someone is making the same mistake as me. I cannot ignore it. Nor can I ignore those who suffer from it.

Widargelt:

But above all, my pupils are in trouble. I would help them. It is what a master should do.

t:

Oh, Widargelt...

Widargelt:

I will go with O'tchakha to the Hedgetree. See that no one follows. Join us when the area is safe.

Widargelt:

I will go with O'tchakha to the Hedgetree. See that no one follows. Join us when the area is safe.

t:

Oh, Widargelt...

t:

You have my thanks.

Widargelt:

It is safe here. We may speak freely. There is much I do not know. Please tell me everything.

t:

In the beginning, members of the Fist of Rhalgr strove to open all fourteen chakra─seven of light and seven of shadow.

t:

Those who had opened all seven of their native chakra were permitted to duel those who had achieved the same in the opposing aspect.

t:

For generations, such duels were held in great secrecy.

t:

But that ended with the massacre at the Temple of the Fist, when the sect of light was extinguished. And though the sect of shadow survived by virtue of its obscurity, its disciples lost the means to open light chakra.

t:

That is, until Master H'raha Tia learned of the sole survivor of the massacre─you, Widargelt. And that was how Zentsa and I came to you.

t:

Our master taught us that the disciples of light were but a means to an end─a resource to be used. He ingrained in us the belief that our two sects must ever be at odds. And we took him at his word, fools that we were.

Widargelt:

I understand now how things were in the past. How they are in the present. Most importantly, I know that light and shadow were formerly as one. And it may yet be so again.

Widargelt:

I will speak with Master H'raha Tia. Convince him that our schools need not fight. Together, we can rebuild our proud order.

t:

I am afraid he will not be easily swayed. And should it come to blows─as I fear it will─know that his strength far surpasses ours. He is the only person alive who has opened all fourteen chakra.

t:

Recently, I have focused on opening light chakra. Of my own aspect, I have succeeded in opening but six. I am no match for Master H'raha Tia.

t:

You are our best hope, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Even so, you are still one chakra short of fourteen─a small yet decisive difference.

t:

If you are to have a fighting chance, you must open the final chakra that eludes you─the seventh chakra of shadow. Alas, this presents a dilemma: there is no way to do so outside of mortal combat.

Widargelt:

There will be another way. There always is. All our chakra may not be open. But we have each other. Together, we may yet rescue D'zentsa.

t:

Thank you, Widargelt. I swear to do my utmost to aid you.

Widargelt:

That is well. But first, O'tchakha must recover. We return to Revenant's Toll. There is much planning to do.

Widargelt:

A healer tends O'tchakha. When she is well enough, we will work to open our chakra.

Widargelt:

We both saw how O'tchakha fears her master. It is not normal. As she warned, words may not avail us. We must be prepared for anything.

Widargelt:

Continue your training, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. And together let us go forward─as proud disciples of light!

Quest: Fight the Battle to Win

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : MNK
Level : 56

Zone: Mor Dhona

Extention: Heavensward

Resumé: Widargelt aimerait aller interroger O'tchakha, qui a été aperçue à la tour d'Eugenia dans la Forêt du nord. Allez le rejoindre là-bas.

Resumé: Vous avez retrouvé une O'tchakha blessée, dont il va falloir vous occuper. Le maître de l'école de l'obscurité, H'raha Tia, aurait cherché à s'en débarrasser. Vous devez la protéger de ses anciens camarades. Rendez-vous à l'endroit indiqué, à proximité de la tour d'Eugenia, et assurez-vous que personne ne s'est lancé à sa poursuite. Si vous apercevez des agresseurs mystérieux, n'hésitez pas à les éliminer.

Widargelt:

Mon enquête avance. On vient tout juste de m'annoncer que Tchakha avait été aperçue près de la tour d'Eugenia, dans la Forêt du nord.

Widargelt:

J'ai bien envie d'y aller et de lui demander directement ce qui empêche les écoles de la splendeur et de l'obscurité de travailler main dans la main.

Widargelt:

Cette affaire me perturbe. J'y ai beaucoup réfléchi ces derniers temps et je pense qu'un élément m'échappe encore au sujet de ces deux petites Miqo'tes.

Widargelt:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, vous voulez bien m'accompagner dans la Forêt du nord pour retrouver Tchakha<Indent/>? Je risque d'avoir besoin de vos services.

t:

Ah...

Widargelt:

Je vous jure que je n'y suis pour rien, elle était déjà à terre quand je l'ai trouvée. Quel créature sans cœur a bien pu lui faire ça<Indent/>?

t:

Widarrrgelt... <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>... Qu'est-ce que vous faites ici<Indent/>?

t:

J'aurrrais préféré que vous ne me voyiez pas dans cet état. C'est plus im<SoftHyphen/>pres<SoftHyphen/>sion<SoftHyphen/>nant que grave, ne vous en faites pas. Zentsa ne pensait pas à mal...

t:

Quand elle a demandé à notre école ce que nous devions faire pour survivre ensemble, on lui a dit que nous n'avions qu'à nous battre, jusqu'à la mort si nécessaire, pour ouvrir nos chakras. Vous parlez d'une réponse...

Widargelt:

Qui vous a donné un tel ordre<Indent/>? Je peux comprendre que les combats présentent certains avantages, mais qui vous a demandé de vous entre-tuer<Indent/>?

t:

Le grand maître de l'école de l'obscurité, évidemment. H'raha Tia<Indent/>!

t:

Il nous a rrrecueillies et élevées... On pensait que si nous finissions par lui déplairrre, il nous chasserait de ce qui était devenu notre foyer. Nous avons donc obéi à tous ses ordres, mais ça n'a jamais suffi.

t:

Nous n'étions que des candidates à sa succession à ses yeux. Deux disciples parrrmi un océan de fidèles. Il ne nous a jamais considérées comme des membres de sa famille ou des proches. Nous n'étions que des êtres dont il comptait se débarrasser si nous devions faire preuve de faiblesse.

t:

En plein milieu de notre combat, Zentsa m'a poussée du haut de la falaise. Je ne pense pas qu'elle ait voulu me blesser. Elle a sans doute sauté sur la première occasion pour me sauver de l'emprise du maîtrrre.

t:

Mais notre but était de survivre toutes les deux. Tout ça n'a aucun sens si je suis la seule à m'en tirrrer. Je ne peux pas la laisser entre les griffes de l'école de l'obscurité. Qui sait quand ils décideront de se débarrasser d'elle<Indent/>?

t:

Les hommes de main du maître ne vont sans doute plus tarder. Ils vont vouloir s'assurer que je suis bien morte. Je ne voudrrrais pas que vous vous retrouviez mêlés à cette sale histoire. Je dois vous laisser.

Widargelt:

Tu dois nous en dire plus, Tchakha. Tu ne peux pas t'en aller comme ça. Retrouvons-nous à l'arbre de l'Orée. On pourra en parler plus au calme.

t:

Non, en plus de vous avoirrr trahis, je vous ai attaqués<Indent/>! Je ne pourrais plus me regarder dans un miroir si je devais bénéficier de votre soutien.

Widargelt:

Je ne vaux pas mieux que votre maître. Moi aussi j'ai cédé à ma soif de puissance. Je me suis servi de <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> et j'ai même fini par m'attaquer à <If(PlayerParameter(4))>elle<Else/>lui</If>.

Widargelt:

Mais j'ai compris mon erreur. C'est pour ça que je ne peux pas ignorer ceux qui se laissent aveugler par la folie des grandeurs et que je dois porter secours à leurs victimes.

Widargelt:

En plus de ça, vous restez mes disciples, et mon cœur me crie de vous sauver.

t:

Widarrrgelt...

Widargelt:

Je vais l'escorter, elle est trop faible pour faire le trajet seule. Sécurisez la route et rejoignez-nous à l'arbre de l'Orée quand vous serez certain<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> de vous être débarrassé<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> des fidèles de l'obscurité.

Widargelt:

Je vais escorter O'tchakha, mais il va falloir que vous vous occupiez seul<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> des élèves de l'école de l'obscurité qui sont partis à sa recherche. Rejoignez-nous à l'arbre de l'Orée lorsque vous serez certain<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> d'avoir éliminé tous ses poursuivants.

t:

Widarrrgelt...

t:

Merrrci beaucoup...

Widargelt:

Avant qu'ils pensent à venir nous chercher ici, il y en a pour un bon moment. Nous sommes en sécurité. Tchakha, il faut que tu nous en dises plus, maintenant.

t:

Le seul et unique but de ces combats est de permettre l'ouverture des quatorze chakrrras. Il en existe sept de la splendeur et autant de l'obscurrrité.

t:

Et cet éveil n'est possible qu'en affrontant un disciple de l'école opposée qui a réussi à débloquer ses sept chakrrras fondamentaux.

t:

C'est pour ça que les moines qui ne pouvaient plus progresser au sein de leur école affrontaient dans des combats stupides et parfois à mort les fidèles de l'école adverse. Ils espéraient se surpasser encore et toujours.

t:

Mais avec l'incendie au temple et la chute de l'école de la splendeur, l'école de l'obscurité a perrrdu cet adversaire qui lui était pourtant in<SoftHyphen/>dis<SoftHyphen/>pen<SoftHyphen/>sa<SoftHyphen/>ble pour s'élever au sommet de son art.

t:

C'est ainsi que notre maîtrrre s'est mis à rechercher des survivants de notre éternelle rivale et qu'il a entendu parler de vous. La suite, vous la connaissez. Il nous a demandé, à Zentsa et à moi, de nous infiltrer au sein de ce qu'il restait de l'école de la splendeur.

t:

Le maîtrrre nous a toujours dit que vous étiez nos ennemis et que nous ne devions ni sympathiser ni collaborer avec vous. Vous n'étiez pour nous que l'instrument de cet éveil. Si vous saviez comme j'ai honte de l'avoir écouté...

Widargelt:

Je comprends mieux maintenant. En tout cas, si nous devions résumer ça en deux mots, on peut affirmer que l'école de la splendeur comme celle de l'obscurité ont toujours poursuivi un seul et même but, non<Indent/>?

Widargelt:

Dans ce cas, j'aimerais rencontrer le re<SoftHyphen/>pré<SoftHyphen/>sen<SoftHyphen/>tant de l'école de l'obscurité. Je suis sûr qu'une petite discussion avec son homologue de la splendeur le fera changer d'avis. À nous deux, nous pourrions rétablir l'ordre du Poing de Rhalgr.

t:

Il n'écoutera pas si facilement. C'est un homme par<SoftHyphen/>ti<SoftHyphen/>cu<SoftHyphen/>liè<SoftHyphen/>rement puissant et dangereux à l'heure actuelle, puisqu'il s'agit du seul moine ayant ouvert ses quatorze chakrrras.

t:

De notre côté, nous n'avons débloqué que six fondamentaux et six complémentaires chacun. Nous n'avons aucune chance face au maître.

t:

Même <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, qui a ouverrrt ses sept chakras de la splendeur, n'en a débloqué que six de l'obscurité.

t:

Widargelt et moi, nous devons débloquer ces deux derniers chakras avant d'affronter le maîtrrre. Mais vous savez ce que ça veut dire<Indent/>: nous allons devoir nous affronter dans une lutte à mort.

Widargelt:

Pas si vite. Nous ne perdons rien à collaborer. Il existe peut-être une autre façon d'y arriver. Et avec un<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> allié<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> comme <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, je suis certain que nous sauverons Zentsa<Indent/>!

t:

Je ne sais pas quoi dirrre... Merci de me soutenir malgré ce que j'ai fait<Indent/>!

Widargelt:

Nous devons parer au plus urgent, et pour l'instant ce sont les blessures de notre amie. Rentrons, nous aurons tout le temps de réfléchir à la meilleure stratégie à adopter au Glas des revenants. Je compte sur vous, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>!

Widargelt:

Je savais que vous viendriez<Indent/>! Tchakha est en pleine convalescence. Quand elle sera sur pied, nous pourrons reprendre l'en<SoftHyphen/>traî<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment. Espérons que les résultats seront porteurs d'espoir.

Widargelt:

Tchakha est terrifiée à l'idée de revoir un jour H'raha Tia. Il y a de fortes chances pour qu'il refuse de nous écouter. Tenons-nous prêts car il nous faudra peut-être le combattre.

Widargelt:

En attendant ce jour, vous devriez continuer l'en<SoftHyphen/>traî<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment. Vous et moi, nous incarnons l'école de la splendeur. J'ai besoin de vous<Indent/>!

previous