Quest: This Little Sword of Mine

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : PLD
Level : 60

Zone: Coerthas Western Highlands

Extention: Heavensward

Summary: Hundred Eyes, friend to both Solkzagyl and Constaint, was attacked by a pack of wolves and gravely injured. Constaint went to see him earlier, only to be sent away and told to fetch you, of all people. Attend the injured man and see what he desires.

Summary: Resigned to his death, Hundred Eyes asks you to dig up Solkzagyl's grave and give what you find to Constaint. As you look down on the dying man, racked with pain and guilt, you briefly consider pressing him for an explanation, but decide against it for now.

Constaint:

Terrible news, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>! Hundred Eyes has been gravely wounded! There were wolves, and...and he fought them off as best as he could, but by the time the sentries came to his aid...

Constaint:

I went to see him earlier, but he turned me away and bid me fetch you. For the life of me, I cannot imagine why...

Constaint:

I've no idea what he wishes to discuss with you, but please hurry, for his sake!

u:

...I will do what I can to ease his suffering.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)<cough> <wheeze> Wolves. Swivin' wolves...

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Reckon I've earned it. <cough> <cough> So. Time to settle one last account.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Go to Solkzagyl's grave. Dig it up. Take what you find and give it to the boy.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Won't make up for what I did to my sworn brothers, but perhaps...it'll go a ways towards redressin' the balance.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)<cough> <wheeze> 'Course, what we've done to the boy ain't hardly defensible, no matter what he says...

u:

Please, he needs rest...

Constaint:

What have you done!?

Constaint:

But...but how can this be!? Why would Hundred Eyes lie to us!?

Constaint:

That bastard! I will have answers from him! From them <Emphasis>both</Emphasis>!

Constaint:

Come! We're going back to Falcon's Nest!

Papashan:

Rest in peace, brother...

u:

He's gone...

Constaint:

We're too late...

Papashan:

Jenlyns and I had grown worried. That it has come to this...

Papashan:

I'm sorry. There was nothing more to be done.

Constaint:

Gods...godsdammit all!

Papashan:

...We must have words, Constaint. I go to Lancegate. Look for me there.

Constaint:

What was it all for...

Constaint:

Here we are...

Papashan:

My comrade wishes to explain himself.

Constaint:

Why the lies, Solkzagyl!? Was this all just some game to you!?

Solkzagyl:

I had my reasons, as you will soon learn─

Papashan:

That's a rather odd way of apologizing, Solkzagyl. I suggest you try again.

Solkzagyl:

...I am sorry for deceiving you, Constaint.

Constaint:

Faking your death, constructing an elaborate scenario for me to find your armor...

Constaint:

To be honest, I'm as astonished as I am offended. How could you have possibly orchestrated everything so perfectly?

Solkzagyl:

It doesn't matter how I did it. What matters is <Emphasis>why</Emphasis> I did it.

Solkzagyl:

Oathkeeper is but a sword, Constaint. True oaths are not forged in steel─they are sworn in the heart.

Solkzagyl:

To merely reclaim the sword will not suffice. It must be won by a worthy paladin. Only then will it─and our order─be restored to its former glory.

Constaint:

I don't understand. Why not simply teach me the ways, as you said you would?

Solkzagyl:

A sultan may move a man. A master may instruct his pupil. But only when that pupil moves himself can he become a paladin.

Solkzagyl:

...That said, I did not account for <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>'s intervention.

Solkzagyl:

Master Papashan, as we discussed.

Papashan:

...Very well.

Solkzagyl:

The souls we paladins wield are embodiments of our will.

Solkzagyl:

In keeping to our oaths, they grow stronger, more dominant.

Solkzagyl:

In the presence of a particularly pure soul, others may be compelled to yield...

Solkzagyl:

But when two souls cannot reconcile─when one cannot establish dominance─it can spell disaster.

Constaint:

...That seems awfully inconvenient.

Solkzagyl:

Oh, you have no idea. As the discordance between two souls grows, the aether builds, and the souls grow unstable.

Papashan:

Aye, their souls looked as though they were fit to burst with aether.

Papashan:

Wait. You don't mean to say that their souls will be destroyed, do you?

Constaint:

By the Fury! How do we stop it!?

Solkzagyl:

You fight. Your souls demand it.

Solkzagyl:

You two cannot coexist as you are. One must rise above.

Constaint:

...That's the stupidest thing I've ever heard.

Constaint:

We are paladins! Defenders of the weak and needy! What madness is this that we must face each other in battle!?

Constaint:

But...if there is truly no other way...

Constaint:

I will not renounce my oaths! I will become the paladin I was destined to be! And if that means that we must fight, then so be it!

Constaint:

I...I am ready.

Papashan:

Well, I suppose we must take Solkzagyl's word for it.

Constaint:

Come, <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If>!

Constaint:

Am I truly so weak...?

Solkzagyl:

No, Constaint. Nothing could be further from the truth. You fought with honor and purpose. Do not be ashamed.

Constaint:

Solkzagyl...

Jenlyns:

(-???-)Impressive. Truly impressive. Intrigue and deception that would put Lord Lolorito to shame.

Jenlyns:

Tell them the truth, Solkzagyl. The whole truth.

Solkzagyl:

Figured it out, have you?

Solkzagyl:

Do you still have the soul I left for you at the Hundred Throes?

Constaint:

What? Oh, yes. Here.

Solkzagyl:

This soul once belonged to the first captain of the Sultansworn─the first paladin who wielded Oathkeeper.

Solkzagyl:

Once, it shone with a resplendent light, as did Oathkeeper. But now, both have lost their luster...

Solkzagyl:

Aye, I have the sword! And everything I have done─that I have made you all do─has been for the sole purpose of making it shine once more!

Jenlyns:

Of course. It's so simple! ...Wait, no, it's not. It's needlessly complicated.

Jenlyns:

What of your soul─the one you gave to <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> when first you met? I yet have it, Solkzagyl. Take it, and restore Oathkeeper's light with your own!

Solkzagyl:

...Once a man has left the Sultansworn, he cannot return. My soul will no longer suffice.

Solkzagyl:

All I can do is show another the way, and ask that <If(PlayerParameter(4))>she<Else/>he</If> do the same for <If(PlayerParameter(4))>her<Else/>his</If> brothers and sisters.

Solkzagyl:

But <If(PlayerParameter(4))>she<Else/>he</If> does not yet stand above all others...

Solkzagyl:

Not until <If(PlayerParameter(4))>she<Else/>he</If> has bested me. Draw your sword, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. The time has come.

Solkzagyl:

At long last...a paladin...who can make it shine again...

Solkzagyl:

Behold Oathkeeper. Bestowed upon the first captain of the Sultansworn. Stolen under my watch by the minions of the Monetarists.

Solkzagyl:

For years, I sought to reclaim it─to redeem myself for my failure...

Solkzagyl:

“A paladin swears allegiance to the sultanate.” “A paladin shall be the sword and shield of the sultanate.” “A paladin defends the people of the realm.”

Solkzagyl:

Thirty years I aspired to those ideals. Thirty years I tried to live up to the example set by our founder, so revered that his very soul crystal would be set in Oathkeeper's pommel.

Solkzagyl:

For those legendary captains of eld, the sword would shimmer with such brilliance that night would be as day...

Solkzagyl:

Yet for the thirty years I wore it, it shined for me but once.

Solkzagyl:

That was before it was taken from me. Before I forswore my oaths so I could reclaim it.

Solkzagyl:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Through all your trials and tribulations, you have remained true to yourself and to Eorzea.

Solkzagyl:

You continue to be an inspiration to us all.

Solkzagyl:

Come, take up Oathkeeper. Raise it aloft and let it shine forth as a beacon unto all!

Solkzagyl:

...You were always my first choice, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Solkzagyl:

Constaint was incentive. Motivation. Though, in the end, he proved himself to be so much more.

Constaint:

...You're a right bastard, you know that? Doing all this just to make a bloody sword shine.

Constaint:

Praise Halone that I found a proper mentor in <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Constaint:

Well, I may not be the chosen one, but I'm still a free paladin...

Constaint:

That is the path I have chosen for myself, and on it I will stay.

Papashan:

Well said. It would not do for you to be so easily discouraged.

Papashan:

Jenlyns, I leave matters here in your capable hands.

Jenlyns:

You've done it again, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Jenlyns:

Oathkeeper may not shine for me as it did for you, but perhaps, in time, it will.

Jenlyns:

But even should it not, I will not lose heart, for a paladin's virtue is not in the radiance of his blade, but in the righteousness of his actions.

Jenlyns:

By what we decide to do every day, we will be good men. Or not.

Jenlyns:

Solkzagyl. Oathkeeper is returned to the Sultansworn. Will you not return to us as well?

Solkzagyl:

...As a friend and ally perhaps, but not as a brother.

Solkzagyl:

Some bonds, once broken, cannot be mended.

Solkzagyl:

I thank you, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, for all you have done.

Solkzagyl:

Heh, how strange that we must turn to a free paladin, rather than one of our own, to show us the way.

Solkzagyl:

Yet I suppose it is not the first time, is it...

Solkzagyl:

...If you still mean to ask how I planned it all, don't. You wouldn't believe me anyway.

Jenlyns:

It would seem that some questions weren't meant to be answered, and we must simply deal with it.

Papashan:

I've got to say, I've given it some thought, and I cannot see how it was possible for him to... Oh, never mind.

Constaint:

So that's it, then? You're leaving?

Solkzagyl:

Ul'dah beckons, and besides, I've nothing left to teach you.

Constaint:

Then I wish you well on your journey, and pray that you find happiness there.

Solkzagyl:

I'm coming back, you know. There's an awful lot of work to be done in Falcon's Nest, and I did make a promise to Hundred Eyes...

Constaint:

Oh! Then I shall see you when you return!

Constaint:

We should head back, too, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Constaint:

I'm still not quite sure what it was all for, but it seems to have ended well enough.

Constaint:

I suppose you ought to get back to your grand adventures, and me to my paladin-ing, or whatever it is you call it.

Constaint:

Right, then. It's been a pleasure, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>!

Constaint:

Oh, but I warn you: the next time we cross blades, I mean to win! Fare thee well!

Quest: This Little Sword of Mine

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : PLD
Level : 60

Zone: Hautes terres du Coerthas occidental

Extention: Heavensward

Resumé: Vous avez appris que Hundred Eyes a été attaqué par des monstres et serait au plus mal. Il a émis le souhait de vous parler de toute urgence. Adressez-vous à son soigneur pour en savoir plus.

Resumé: Hundred Eyes, sentant sa fin proche, vous a demandé de déterrer un objet enfoui à l'emplacement de la tombe de Solkzagyl. Allez sur <SheetFr(EObj,2,2005990,1,1)/> et creusez.

Constaint:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, j'attendais votre venue<Indent/>! Hundred Eyes a été attaqué par des monstres<Indent/>! C'est terrible, lui qui a tant fait pour Solkzagyl en creusant sa tombe...

Constaint:

Il est ac<SoftHyphen/>tu<SoftHyphen/>el<SoftHyphen/>le<SoftHyphen/>ment soigné dans le hameau, et il m'a dit qu'il souhaitait vous parler. Pouvez-vous vous rendre à son chevet<Indent/>?

Constaint:

Hundred Eyes est ac<SoftHyphen/>tu<SoftHyphen/>el<SoftHyphen/>le<SoftHyphen/>ment soigné dans le hameau, et il m'a dit qu'il souhaitait vous parler. Pouvez-vous vous rendre à son chevet<Indent/>?

u:

(-Soigneur des Durendaire-)Vous êtes un<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> ami<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> de cet homme<Indent/>? Nous avons fait de notre mieux, mais sa blessure va sans doute avoir raison de ses dernières forces.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Ah, vous voilà enfin... Des bêtes féroces m'ont sauté à la gorge à l'extérieur du hameau. J'ai préféré le cacher au petit, mais mes blessures sont profondes et infectées, et j'en ai pro<SoftHyphen/>ba<SoftHyphen/>ble<SoftHyphen/>ment plus pour très longtemps.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Avant de passer l'arme à gauche, j'ai une chose à vous dire. Vous êtes bien <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, pas vrai<Indent/>? Mon ami Solkzagyl me parlait souvent de vous.

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Désolé de vous demander cela alors qu'on se connaît à peine, mais... Pourriez-vous creuser à l'emplacement de sa tombe, et déterrer l'objet qui s'y trouve pour le remettre à Constaint<Indent/>?

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)J'aurais dû me charger de cette tâche, mais manque de veine, je vais manger les pissenlits par la racine plus tôt que prévu, ha ha... Même si j'ai tiré un trait sur mon passé de Dard invisible, j'ai sans doute eu ce que je méritais après avoir tué tant d'innocents dans ma vie. La rédemption, même sincère, n'efface pas toutes les fautes...

Hundred Eyes:

(-Hundred Eyes-)Et puis, j'ai menti au petit Constaint, qui me faisait confiance... Et ça, ce n'est pas bien, même si c'était à la demande de Solkzagyl. Je lui dois des excuses...

u:

(-Soigneur des Durendaire-)Nous avons fait de notre mieux, mais cette blessure va sans doute avoir raison des dernières forces de cet homme.

Constaint:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! Mais... qu'est-ce que vous faites, enfin<Indent/>!?

Constaint:

Quoi<Indent/>!? Alors Hundred Eyes avait... Ça alors<Indent/>! Mais... cette armure...<Indent/>? Pourquoi<Indent/>!?

Constaint:

Et si Hundred Eyes m'a menti... Cela voudrait dire que Solkzagyl est en vie<Indent/>!?

Constaint:

Retournons au Nid du faucon. Je dois parler à Hundred Eyes<Indent/>! Il faut que je sache la vérité<Indent/>!!

Papashan:

C'est bien triste...

u:

Qu'il repose en paix...

Constaint:

N-non...

Papashan:

J'étais inquiet après avoir discuté avec Jenlyns, mais je n'aurais jamais imaginé trouver notre ami dans cet état.

Papashan:

Vous êtes Constaint, n'est-ce pas<Indent/>? Cet homme vient de rendre l'âme.

Constaint:

Oh, non... Hundred Eyes<Indent/>! Non...<Indent/>!!

Papashan:

Je dois vous parler à tous les deux. Rejoignez-moi à la Lanceporte, au nord, s'il vous plaît. Vous comprendrez en temps voulu.

Constaint:

... Solkzagyl, pourquoi avez-vous fait cela<Indent/>? Allons-y, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Constaint:

Qu'est-ce que tout cela veut dire...<Indent/>?

Papashan:

Ah, vous voici... J'aimerais vous présenter quelqu'un.

Constaint:

Hundred Eyes est mort<Indent/>! Plus besoin de vous cacher, Solkzagyl<Indent/>!

Solkzagyl:

J'avoue, c'est moi... Je vous dois quelques ex<SoftHyphen/>pli<SoftHyphen/>ca<SoftHyphen/>tions.

Papashan:

Ce sont aussi des excuses que vous devez<Indent/>! Passe encore que vous ayez abusé de ma confiance, mais avoir endeuillé ce jeune homme pour rien est im<SoftHyphen/>par<SoftHyphen/>don<SoftHyphen/>na<SoftHyphen/>ble<Indent/>! Il vous croyait mort<Indent/>!

Solkzagyl:

C'est vrai... Je suis sincèrement désolé, Constaint.

Constaint:

Non seulement vous avez été jusqu'à orchestrer votre mort pour disparaître et me faire partir à la recherche des pièces de votre armure...

Constaint:

Mais en plus, on dirait que vous aviez tout calculé pour que <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> se retrouve à mes côtés. Pourquoi avoir fait cela<Indent/>!?

Solkzagyl:

J'ai appris la vérité sur la fameuse “Épée sacrée” au cours de mon voyage... Pour cette raison, j'ai entrepris de chercher le “véritable paladin” qui en serait digne.

Solkzagyl:

Il s'agirait d'un chevalier au cœur noble, animé d'une profonde volonté de défendre les innocents.

Solkzagyl:

Et les deux candidats que j'avais retenus, c'étaient justement <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> et toi, Constaint.

Constaint:

J'ignore quelle est la valeur de cette lame, mais... Justifiait-elle une telle mise en scène<Indent/>?

Solkzagyl:

La raison pour laquelle j'ai fait croire que j'étais mort, c'est que je voulais observer ton évolution en tant que chevalier dans le cadre de ce scénario précis.

Solkzagyl:

Sans cela, ton âme de véritable chevalier n'aurait sans doute pas été suf<SoftHyphen/>fi<SoftHyphen/>sam<SoftHyphen/>ment forgée. Mais je ne m'attendais pas à ce que vous vous rencontriez et que vous coopériez.

Solkzagyl:

Seigneur Papashan, sortez l'objet.

Papashan:

Bien...

Solkzagyl:

Papashan a lui aussi trouvé sa voie en tant que paladin, son “épée”.

Solkzagyl:

La vocation du seigneur Papashan, comme celle de Constaint, brille grâce à son désir profond de protéger autrui.

Solkzagyl:

Jenlyns et <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, qui résonnaient également à l'unisson, possédaient la même détermination.

Solkzagyl:

Les cristaux de personnes ayant une forte détermination sont attirés par des convictions encore plus marquées, et leur éther fusionne alors. C'est comme cela que naît la lumière d'un cristal de paladin.

Constaint:

C'était donc cela, le secret de ce cristal...

Solkzagyl:

Mais l'Épée sacrée qui guide le paladin est à double tranchant... Et ces tranchants peuvent opposer deux volontés par<SoftHyphen/>ti<SoftHyphen/>cu<SoftHyphen/>liè<SoftHyphen/>rement aiguisées.

Papashan:

Alors c'était ça, la réaction que nous avons observée auparavant. La pierre elle-même ne peut être détruite...

Papashan:

Le cristal est l'attestation d'un paladin, la preuve de sa bravoure, de son âme chevaleresque. Le perdre est lourd de conséquence...

Constaint:

M-mais... Vous parlez comme si <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> et moi étions des antagonistes, dans cette histoire<Indent/>!

Solkzagyl:

Vous êtes en effet des adversaires. Constaint, revêts l'armure et affronte <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>!

Solkzagyl:

La vérité ne saurait naître d'un combat sans conviction. Vous avez tous les deux quelque chose à défendre... Battez-vous pour cela. Alors vous comprendrez la valeur du serment de paladin.

Constaint:

Cela veut dire que l'éther du cristal du perdant va se fondre dans celui du vainqueur<Indent/>?

Constaint:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>... Je veux trouver ma voie en tant que paladin. Pour cela, je ne peux pas me permettre de perdre mon cristal.

Constaint:

Et ma volonté de devenir chevalier est in<SoftHyphen/>é<SoftHyphen/>bran<SoftHyphen/>la<SoftHyphen/>ble<Indent/>! Personne n'a une vocation aussi fervente que la mienne<Indent/>!

Constaint:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, affrontez-moi, puisqu'il le faut<Indent/>!

Constaint:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, affrontez-moi, puisqu'il le faut<Indent/>!

Papashan:

<If(PlayerParameter(4))>Dame<Else/>Sire</If> <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,2)/>, je vous fais entièrement confiance<Indent/>!

Constaint:

En garde<Indent/>!

Constaint:

J-j'aurais dû m'en douter... Je ne pouvais pas l'emporter...

Solkzagyl:

Constaint, tu t'es bien battu. Même si <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> t'a vaincu, tu n'as pas à rougir de ta performance.

Constaint:

Maître...

Jenlyns:

(-Voix familière-)Telles étaient donc vos intentions, Solkzagyl... Tout s'explique.

Jenlyns:

Montrez-nous l'Épée sacrée dérobée aux casques d'argent... Montrez-nous la Gardienne du serment<Indent/>!

Solkzagyl:

Bonjour, Jenlyns. Alors, vous avez compris...

Solkzagyl:

Constaint, tu as un autre cristal de paladin que le tien, n'est-ce pas<Indent/>? Passe-le-moi.

Constaint:

Le voici. Nous l'avons trouvé caché dans un coffre, près de la cascade...

Solkzagyl:

Merci d'en avoir pris soin. Il s'agit en fait du cristal du tout premier capitaine des casques d'argent...

Solkzagyl:

Comme vous le voyez, il a perdu son éclat. J'ai fait tout cela pour raviver sa lumière...

Solkzagyl:

Hé oui, Jenlyns, c'est moi qui ai la Gardienne du serment<Indent/>!

Jenlyns:

C'était donc ça... Mais si vous cherchez la lumière d'un cristal, pourquoi ne pas prendre le vôtre<Indent/>?

Jenlyns:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> l'a pré<SoftHyphen/>cieu<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment conservé auprès <If(PlayerParameter(4))>d'elle<Else/>de lui</If>, après tout...

Solkzagyl:

Je ne suis plus digne de ce cristal. Et puis, j'ai enfin découvert ma véritable <Emphasis>épée sacrée</Emphasis>... Celle qui donne sens à mon serment de paladin.

Solkzagyl:

Tous savent que cette conviction est nécessaire aux véritables chevaliers. Mais seule une poignée d'entre eux parviennent à l'acquérir...

Solkzagyl:

Voilà pourquoi un paladin a besoin d'un modèle pour devenir un chevalier accompli. C'est cela qui devient son “épée sacrée”, sa lame, son fer de lance.

Solkzagyl:

Battons-nous, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! Nous allons découvrir qui a le cœur d'un véritable paladin<Indent/>!

Solkzagyl:

Ha ha ha, de nous deux, c'était bel et bien vous le vrai paladin.

Solkzagyl:

La Gardienne du serment... Les monétaristes, œuvrant pour le discrédit des casques d'argent, avaient envoyé les Dards invisibles s'emparer de la lame et la dissimuler.

Solkzagyl:

Ayant eu vent de cela, je les ai traqués jusqu'au jour où enfin, j'ai récupéré la lame. Mais elle avait déjà perdu son éclat...

Solkzagyl:

L'épithète de cette épée, la Gardienne du serment, signifie que cette lame vous lie à votre vœu de devenir paladin.

Solkzagyl:

Le pommeau de cette épée renferme le cristal du premier capitaine des casques d'argent. Elle doit être transmise à la personne digne d'accomplir la destinée d'un vrai paladin, et de guider ses pairs sur la voie de la chevalerie... Cette mission est matérialisée par la lueur qui illumine la lame.

Solkzagyl:

La Gardienne du serment se transmettait de capitaine en capitaine, mais cela ne signifie pas pour autant que son éclat était systématiquement continu.

Solkzagyl:

Quand j'ai reçu l'épée, elle ne brillait pas. Passé un certain stade, quand j'ai fait des progrès significatifs, alors la lame a commencé à scintiller très faiblement... mais c'était juste avant de la perdre.

Solkzagyl:

Même si j'avais une raison, le fait est que j'ai quitté les casques d'argent... Et selon la règle de notre ordre, l'Épée ne devait plus briller par ma seule détermination.

Solkzagyl:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, vous qui êtes <If(PlayerParameter(4))>la protectrice<Else/>le protecteur</If> d'Éorzéa, vous avez guidé Constaint en tant que paladin affranchi, en suivant la voie de votre propre lame.

Solkzagyl:

L'Épée, le serment... Toutes les conditions étaient réunies pour faire briller le cristal... le signe d'un vrai paladin.

Solkzagyl:

Prenez l'Épée, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Cette lueur que la Gardienne du serment a perdue... Vous êtes <If(PlayerParameter(4))>la seule<Else/>le seul</If> à pouvoir la restaurer.

Solkzagyl:

J'ai essayé de me servir de vous, qui étiez le plus proche de la condition d'un véritable paladin.

Solkzagyl:

D'une certaine façon, j'ai aussi utilisé Constaint, qui semblait s'éveiller à cette vocation lentement lui aussi. Je regrette...

Constaint:

J'ai enfin compris le sens de tout cela en vous écoutant, Solkzagyl. Cette épée qui luit... c'est elle, la lumière qui nous guide dans l'obscurité. C'est elle, le modèle qui doit diriger le véritable paladin.

Constaint:

Et <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> est sans nul doute le modèle que nous devons suivre. C'est <If(PlayerParameter(4))>elle<Else/>lui</If>, le véritable paladin<Indent/>!

Constaint:

Que tous les chevaliers aspirent à devenir comme <If(PlayerParameter(4))>elle<Else/>lui</If><Indent/>!

Constaint:

Je sais que beaucoup de jeunes chevaliers trouveront leur voie, ainsi que la lame qui les guidera, en prenant exemple sur <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. J'en suis convaincu, et j'ai confiance en l'avenir<Indent/>!

Papashan:

Je dois avouer que j'étais fort inquiet au sujet des troubles qui ont assailli Ul'dah, mais à présent, je sais au fond de moi que les casques d'argent seront là pour la protéger. Je pense pouvoir retourner à ma retraite...

Papashan:

Jenlyns, je vous laisse soin de régler le reste.

Jenlyns:

Les casques d'argent sont en évolution constante. En observant notre ami<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>, des jeunes ont senti une vocation s'éveiller en eux.

Jenlyns:

Si l'Épée sacrée est rendue aux casques d'argent, cela leur permettra d'atteindre de nouveaux niveaux d'élévation spirituelle.

Jenlyns:

Quoi qu'il arrive, à l'avenir, ma lame m'aidera à surmonter les épreuves. Je suis à la tête des casques d'argent, et mon devoir est de protéger la couronne... et Ul'dah.

Jenlyns:

Et je ferai de mon mieux pour qu'elle s'éclaire pour moi aussi, un jour<Indent/>!

Jenlyns:

Solkzagyl... Et si nous recommencions tout à zéro<Indent/>? Revenez avec moi, auprès des vôtres, à Ul'dah. Un nouveau destin vous y attend.

Solkzagyl:

D'accord... Mais je ne peux plus réintégrer les casques d'argent, comme vous le savez. La règle est la règle... et je n'en ai plus le droit, de toute façon.

Solkzagyl:

Je continuerai de les soutenir dans l'ombre, en maniant mon épée sacrée à ma façon.

Solkzagyl:

Merci, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Solkzagyl:

Continuez votre chemin de paladin affranchi, en laissant votre propre lame vous guider. Et soyez un modèle pour ceux qui vous observent...

Solkzagyl:

Cette fois, je suis véritablement devenu un paladin affranchi, moi aussi... Hé hé, c'est rafraîchissant.

Solkzagyl:

Continuez votre chemin de paladin affranchi, en laissant votre propre lame vous guider. Et soyez un modèle pour ceux qui vous observent...

Jenlyns:

Quoi qu'il arrive, à l'avenir, ma lame m'aidera à surmonter les épreuves. Je suis à la tête des casques d'argent, et mon devoir est de protéger Ul'dah.

Papashan:

(★未使用/削除予定★)

Constaint:

Vous partez, Solkzagyl<Indent/>?

Solkzagyl:

Oui, je n'ai plus rien à t'apprendre... Je vais rentrer à Ul'dah et aider mon ami Jenlyns. Je continuerai de protéger la ville, en tant que simple citoyen cette fois.

Constaint:

Je vois. Alors je n'ai plus qu'à vous remercier pour votre aide jusqu'à maintenant.

Solkzagyl:

Allez, ne fais pas cette tête, Constaint. Je serai bientôt de retour au Nid du faucon, pour vous aider. J'avais aussi fait une promesse à Hundred Eyes, après tout...

Constaint:

D'accord<Indent/>! Je vous attendrai... Maître<Indent/>!

Constaint:

Il est parti, ça y est... Alors que je l'avais à peine retrouvé. <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, rentrons au hameau.

Constaint:

Je crois que j'ai enfin compris ce qu'était un véritable paladin.

Constaint:

Je vais garder dans mon cœur la fierté d'avoir pu participer à ce combat, et continuer d'œuvrer pour le bien d'Ishgard.

Constaint:

Un jour, j'espère atteindre votre niveau, et protéger ce qui m'est cher par moi-même<Indent/>!

Constaint:

Merci pour tout, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

o:

(★未使用/削除予定★)

previous