Quest: A Fistful of Resolve

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : MNK
Level : 60

Zone: Ul'dah

Extention: Stormblood

Summary: Greeting you with his customary condescension, Professor Erik informs you that Widargelt is troubled by some matter or other. The professor has been unable to prise the details out of the tight-lipped monk, but he believes that you will fare better. Make your way to Revenant's Toll, where Widargelt is based, and make yourself available to your brother-in-arms.

Summary: As the professor predicts, Widargelt readily reveals to you his woes. The Ala Mhigan Resistance has invited him to rejoin the cause, and though he is resolved to turn down the offer, the event has set him to thinking about his purpose─what he can do in aid of his beleaguered homeland. O'tchakha and D'zentsa ask that you keep an eye on their master as he goes to meet with the Resistance representative in Little Ala Mhigo.

Erik:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>! Dim though you are, I would swear you possess an innate ability to sense when you are needed. And on that note, I have a task for you.

Erik:

Your fellow brute Widargelt─some matter or other weighs heavily on his mind of late. Knowing him, it can only pertain to Ala Mhigo, but the stubborn oaf is determined to keep it pent-up inside. Loath to trouble me with it or some such nonsense, I shouldn't doubt.

Erik:

But you, my friend─you are as a <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If> to him. If there is a <If(PlayerParameter(4))>woman<Else/>man</If> alive in whom he would be willing to confide, it is you. For the hopeless idiot's sake, I bid you go to Revenant's Toll and place yourself at his disposal.

Widargelt:

Good. That will be all for today. You have done well. I am pleased with your progress.

z:

You always say that, Master. But we're nowhere near where we want to be. Not even close.

t:

Indeed. And besides, any progress we make, we owe wholly to you.

z:

Damn right. Without your guidance, we'd be goin' nowhere fast.

Widargelt:

My guidance...

Widargelt:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, I am glad to see you. Things are well here, as you can see. But...hmmm...

Widargelt:

D'zentsa, O'tchakha, you may go ahead. I would speak with <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Widargelt:

Those two grow stronger every day. Shadows darken their way no more. Their purpose is clear.

Widargelt:

Would that I could say the same of mine...

Widargelt:

You see, I have received an offer. The Resistance. They ask that I rejoin them. Lead one of their units.

Widargelt:

Once, I would have jumped at the chance. But no more. No longer do I live for revenge. You and the professor showed me it is not the way.

Widargelt:

So I will turn down the offer. I would focus not on fighting, but rebuilding. But what is within my power? Beyond the battlefield, how can I serve my homeland?

Widargelt:

Forgive me. I should not trouble you with this. It is my answer to find.

Widargelt:

But first, I will give the Resistance their answer. My thanks for listening, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

t:

He still agonizes over it...

z:

Aye, hardly the state of mind to be in for such an important meeting. Isn't there anything we can do?

t:

Not us two─his pride will not allow it. But you, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>─he opened up to you just now, did he not? I daresay he will do so again. We're terribly sorry to impose, but could you please follow Master Widargelt? Watch over him in our stead?

t:

Hehe! We are in your debt, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>!

z:

Wait, what? Who, me?

z:

Um, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>? Do you, er...reckon you could look in on Master Widargelt for us?

t:

He is bound for Little Ala Mhigo, I believe.

Erik:

I doubt not that Widargelt is in good hands. After all, who should know a brute better than a fellow brute?

Widargelt:

You would bear witness to my resolve? Very well, <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If>. Witness me.

Gundobald:

Have you made up your mind, then?

Widargelt:

I have. Your offer does me great honor. But with respect I must decline. My days of vengeance are over.

Gundobald:

I see. That is your decision, and I shan't press you further. Yet I would be lying were I to say I'm not disappointed. With your mastery of the Fist, your contribution to our struggle would have been immeasurable.

Widargelt:

I am sorry...

Gundobald:

Do not be. Remember, fighting is not the only way to serve one's nation. We each of us must find our own path to walk.

Widargelt:

Our own path...

Widargelt:

There is a place I would be. I take my leave of you.

Gundobald:

'Tis plain you know Widargelt better than most. If you are indeed his friend, as I mark you to be, I needn't tell you to be there for him.

Widargelt:

To find me here... You know me too well, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Widargelt:

The mark of the Destroyer. My people bore it here when the Empire came. The risk was great. But their faith was greater still.

Widargelt:

Alas, that faith has all but faded. Wiped away from the motherland. The Garleans suffer not the divine. They allow us not even the solace of worship.

Widargelt:

...By Rhalgr, I know now. That which I can do for Ala Mhigo. All along, there was but the one path.

Widargelt:

Let us return to Revenant's Toll. There I will tell all.

Widargelt:

Thank you all for coming. I have found my calling. And I would share it with you.

Widargelt:

I will go to Gyr Abania. And there revive the Fist of Rhalgr.

z:

Well then, we're coming with you. We won't let you out of our sight─not until we've repaid the debt, at any rate.

Erik:

Suffice to say I too shall come. The lands of Gyr Abania harbor countless mysteries, and such knowledge as I possess will doubtless serve you in your endeavor.

Widargelt:

And you, <If(PlayerParameter(4))>sister<Else/>brother</If>. Can I count on you as well?

t:

Wh-What!? But <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, it would be unthinkable without you! Please reconsider!

Widargelt:

I am glad. Your presence gives me heart. The mission will not be easy. But I will not rest until I succeed. And the Fist of Rhalgr is returned to the land. This I swear.

Erik:

On that inspiring note, I shall go and make ready. ...And Widargelt─pray do not forget what we discussed.

Widargelt:

We will depart anon. Pray see to your preparations, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

z:

Glad to see Master worked things out.

t:

With your help, Master Widargelt has found his path. Thank you, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Quest: A Fistful of Resolve

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : MNK
Level : 60

Zone: Ul'dah

Extention: Stormblood

Resumé: Vous avez échangé quelques mots avec Erik, qui est visiblement inquiet pour Widargelt. Il voit bien que son ami est tourmenté et qu'il n'ose pas se confier. Peut-être que face à vous, le moine videra son sac<Indent/>? Allez le rejoindre de ce pas au Glas des revenants.

Resumé: Les membres de l'armée de libération d'Ala Mhigo ont invité Widargelt à rejoindre leurs rangs, mais le moine n'a pas l'air com<SoftHyphen/>plè<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment convaincu. Il est parti leur annoncer sa réponse, ce qui n'est pas sans inquiéter ses deux jeunes élèves. Suivez Widargelt à Petite Ala Mhigo, dans le Thanalan méridional, et adressez-lui la parole.

Erik:

Vous tombez à pic, j'étais en train de repenser à mes recherches, aux différentes écoles et à Widargelt, et je me disais justement que si vous aviez été là, je vous aurais bien demandé de me rendre un petit service. Il faut croire que les grands esprits se rencontrent<Indent/>!

Erik:

Widargelt semble de plus en plus tourmenté, et je ne doute pas que cela concerne Ala Mhigo, mais pour une raison qui m'échappe, il n'a jamais tenté de se confier à moi...

Erik:

Si l'oreille attentive dont il a besoin était la vôtre, peut-être se montrerait-il plus loquace<Indent/>? Il a confiance en vous et il vous tient en grande estime. Ça vaut le coup d'essayer, non<Indent/>? Vous le trouverez au Glas des revenants.

Widargelt:

D'zentsa, O'tchakha, vous vous êtes assez dépensées pour aujourd'hui. On reprendra plus tard. Je suis fier de vous, vous avez beaucoup progressé<Indent/>!

z:

Qu'est-ce que vous racontez, Maître<Indent/>? La route est encorrre longue...

t:

Zentsa a raison, nous sommes encore loin d'être de véritables combattantes, je crains qu'il faille encore nous pousser dans nos derniers retrrranchements pour que nous le devenions.

z:

Ou alors, vous dites ça pour vous débarrasser de nous<Indent/>? De notre côté en tout cas, pas question de nous passer de vos en<SoftHyphen/>sei<SoftHyphen/>gne<SoftHyphen/>ments et de votre savoirrr<Indent/>!

Widargelt:

Ai-je tant de leçons à vous donner...<Indent/>?

Widargelt:

Oh, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! Vous venez voir comment on s'en sort<Indent/>? Rassurez-vous, tout va pour le mieux à Fangebrume. Enfin, il y a quand même un léger et insignifiant détail dont je ferais peut-être mieux de vous parler...

Widargelt:

Zentsa, Tchakha, vous voulez bien aller ranger le matériel<Indent/>? Je resterai ici avec notre ami<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> pendant ce temps.

Widargelt:

Ha ha... Vous ne les trouvez pas changées depuis qu'elles ont quitté l'école de l'obscurité<Indent/>? Elles ont le cœur plus léger, on dirait.

Widargelt:

Quand je vois comme elles se battent aujourd'hui, j'ai vraiment l'impression de ne plus rien avoir à leur apprendre.

Widargelt:

Et si l'heure était venue de mettre un terme à nos séances d'en<SoftHyphen/>traî<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment<Indent/>? L'armée de libération d'Ala Mhigo m'a justement contacté pour que je reprenne mon poste de capitaine...

Widargelt:

Vous savez, il y a encore pas si longtemps j'aurais fait mon sac im<SoftHyphen/>mé<SoftHyphen/>dia<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment et j'aurais rejoint mes frères mhigois. Mais tout a changé depuis que vous m'avez fait comprendre que me venger ne m'avancerait à rien. J'ai perdu cette envie de combattre aveuglément l'Empire.

Widargelt:

Si je m'écoutais, je refuserais poliment leur offre, mais j'aurais l'impression de tirer un trait sur ce rêve que j'ai de réinvestir les terres de mes ancêtres. Ça me tiraille, je ne sais pas quoi faire...

Widargelt:

Je dois me reprendre... À quoi bon me plaindre de la sorte<Indent/>? Je dois réfléchir par moi-même et agir en conséquence<Indent/>!

Widargelt:

Je vous laisse, j'ai une petite con<SoftHyphen/>ver<SoftHyphen/>sa<SoftHyphen/>tion à avoir avec les membres de l'armée. Ça m'a fait du bien de vous parler<Indent/>! Au revoir... et merci pour tout ce que vous avez fait. J'espère qu'on se reverra<Indent/>!

t:

Ça me fait de la peine de le voir tourrrmenté comme ça.

z:

Si seulement on pouvait fairrre quelque chose pour lui<Indent/>! Vous avez vu l'état dans lequel il est<Indent/>? Je ne vois pas comment il pourrait avoir une discussion sérieuse et raisonnée avec les membres de cette armée.

t:

Je ne suis pas plus sereine que Zentsa... <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, vous qui êtes plus ou moins son égal<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>, vous ne voudriez pas aller voir comment il s'en sorrrt<Indent/>?

t:

Hi hi hi, merrrci<Indent/>!

z:

H-hein<Indent/>? Vous feriez ça juste pourrr moi<Indent/>?

z:

Bien, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Mais n'oubliez pas de dire au maître que c'est de ma part que vous venez. Merci de bien vouloir nous aider<Indent/>!

t:

Si je ne me trompe pas, le maître a dû se rendre à Petite Ala Mhigo...

Erik:

Vous répondez toujours présent<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> pour Widargelt. C'est vraiment admirable<Indent/>!

Widargelt:

Bah... Qu'est-ce que vous faites ici<Indent/>? Vous vous inquiétiez pour moi<Indent/>? Il ne fallait vraiment pas... Maintenant que vous êtes là, vous pouvez rester, mais essayez de vous faire petit<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>.

Gundobald:

Alors Widargelt, tu as fait ton choix<Indent/>?

Widargelt:

Oui, mais je tenais avant tout à vous remercier. C'est un honneur que vous m'ayez convoqué et que vous m'accordiez un peu de votre temps si précieux. Mal<SoftHyphen/>heu<SoftHyphen/>reu<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment, je dois décliner votre offre. J'ai tiré un trait sur mes rêves de vengeance vis-à-vis de l'Empire. Ils me rongeaient de l'intérieur...

Gundobald:

Hum... je vois. Je ne peux cependant pas te cacher que cette nouvelle me déçoit un peu. Tu aurais été un atout précieux pour nous. Rares sont ceux qui ont hérité du savoir des moines du Poing de Rhalgr.

Widargelt:

Vous m'en voyez confus...

Gundobald:

Ne t'en fais pas, mon ami. Combattre l'Empire n'est pas l'unique moyen de servir notre cause. Trouve ta voie avant tout. Il existe bien d'autres façons de nous aider.

Widargelt:

Je me le demande, vous savez, s'il existe pour moi un moyen d'aider les miens...

Widargelt:

Je suis désolé, mais je vais devoir vous laisser. Il faut vraiment que je me rende quelque part.

Gundobald:

Aventuri<If(PlayerParameter(4))>ère<Else/>er</If>, je sais qu'un lien fort unit ta destinée à celle de Widargelt. Si tu es vraiment son ami<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>, suis-le et encourage-le car il va sans doute vivre des moments difficiles...

Widargelt:

Comment m'avez-vous trouvé<Indent/>?

Widargelt:

Vous saviez que la pierre de Rhalgr se trouvait ici<Indent/>? Lorsque l'Empire nous a envahis, mes compatriotes ont risqué leur vie pour cacher cette relique à la gloire du Destructeur, malgré les souffrances que leur infligeait déjà Garlemald.

Widargelt:

Ils sont partis le cœur lourd. Ils savaient que l'Empire volerait jusqu'à la liberté et la dignité de ceux qu'ils laissaient derrière eux. Ils savaient qu'ils ne trouveraient jamais plus de réconfort sinon dans leur foi en Rhalgr...

Widargelt:

Je sais<Indent/>! Je sais ce que je peux faire pour Ala Mhigo. C'était là, sous mes yeux depuis le début<Indent/>! Comment ne l'ai-je pas remarqué plus tôt<Indent/>?

Widargelt:

Retournons auprès de Tchakha et Zentsa. Je dois absolument leur parler<Indent/>!

Widargelt:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, je viens tout juste de m'entretenir avec mes disciples et le professeur, et j'ai pris une grande décision.

Widargelt:

Je compte me rendre en Gyr Abania et redonner vie au Poing de Rhalgr. Voilà comment je vais pouvoir aider mes compatriotes<Indent/>!

z:

Tchakha et moi, on parrrt avec vous. On vous doit bien ça<Indent/>!

Erik:

De mon côté, je ne suis certes pas un moine, mais je n'en reste pas moins l'historien de l'impossible et mes con<SoftHyphen/>nais<SoftHyphen/>san<SoftHyphen/>ces vous seront d'une grande utilité si vous souhaitez rendre sa gloire d'antan au Poing de Rhalgr. Je profiterai de l'occasion pour approfondir mes con<SoftHyphen/>nais<SoftHyphen/>san<SoftHyphen/>ces sur Gyr Abania.

Widargelt:

Comme vous le voyez, je suis loin d'être livré à moi-même... Accepteriez-vous cependant de nous suivre là-bas et de nous aider à restaurer l'ordre du Poing de Rhalgr<Indent/>?

t:

Quoiii<Indent/>? Mais qu'est-ce que vous rrracontez<Indent/>!? Alleeez... accompagnez-nous<Indent/>!

Widargelt:

Je savais que je pouvais compter sur vous<Indent/>! Je vous promets que vous ne serez pas déçu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>. Nous bâtirons un Poing de Rhalgr plus admirable que son prédécesseur, et ce sera en partie grâce à vous et vos efforts<Indent/>!

Erik:

Je vais de ce pas procéder aux préparatifs pour le long voyage qui nous attend. Je vous dis à bientôt. Et toi Widargelt, n'oublie pas ce que je t'ai dit un peu plus tôt...

Widargelt:

Je vous conseille de vous préparer physiquement avant le voyage. Des aventures périlleuses nous attendent. La moindre erreur pourrait nous coûter très cher. Nous partirons quand tout le monde sera prêt.

Erik:

(★未使用/削除予定★)

z:

Le maîtrrre s'est enfin décidé. Tant mieux<Indent/>!

t:

Grâce à vous, le maître a choisi son chemin. Je ne sais pas ce qu'il serrrait devenu si vous n'aviez pas été là.

previous