Quest: The Sands of Debt

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of War Job Quests
Job : SAM
Level : 52

Zone: Ul'dah

Extention: Stormblood

Summary: With Momozigo's connections, Musosai has identified an evil in Ul'dah that wants for excising: a scrupulous moneylender who preys upon the poor. The crook in question has been doing his rounds at Stonesthrow, charging exorbitant rates on the meagerest sums and forcing into slavery those who are unable to repay their loans. To begin with, Musosai suggests heading to Stonesthrow and asking the denizens about the moneylender.

Summary: True to Momozigo's information, many residents of Stonesthrow have found themselves at the moneylender's mercy. Among them is a maiden who is about to be sold off to repay the debt she incurred to buy medicine for her sick father. You have learned all you need to know; time to rejoin Musosai.

Musosai:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. 'Tis good to see you again, and stronger for your tireless training.

Musosai:

Now then, within the sandblasted walls of this city, we have identified an evil that wants for excising: an unscrupulous moneylender who preys upon the poor.

Momozigo:

This I learned by plying a certain businessman with coin. Apparently, the crook in question has been doing his rounds at Stonesthrow.

Momozigo:

He charges exorbitant rates on the meagerest sums, and those unable to return it in full are forced into slavery.

Musosai:

This is no man, but a leech that feeds off the least fortunate among us. Such evil cannot be suffered!

Musosai:

Let us head to the shantytown, Storm's Blow, and speak with the denizens.

Musosai:

It seems a great gulf divides the rich and poor in this nation. Hingashi, I am sad to say, is no different.

Momozigo:

(Grrr, that Wymond! How dare he charge me for information!?)

a:

Sure, I can tell you 'bout the moneylender. Was played for a fool myself, an' I've got only myself to blame. Fool me once, shame on me─that's just how it works here.

a:

That moneylender bastard? He's a swindler, is what he is. Pretends he's your best friend, acting like he cares, but when you can't cough up the coin, he shows his true colors. <spit>

a:

Aye, I was stupid enough to get a loan, and now I'm working it off till Thal knows when. And I'm one of the luckier ones. My heart goes out to the lass yonder who's about to be sold on account of the medicine she bought her sick father.

a:

Sure, I can tell you 'bout the moneylender. Was played for a fool myself, an' I've got only myself to blame. Fool me once, shame on me─that's just how it works here.

a:

That moneylender bastard? He's a swindler, is what he is. Pretends he's your best friend, acting like he cares, but when you can't cough up the coin, he shows his true colors. <spit>

a:

Aye, I was stupid enough to get a loan, and now I'm working it off till Thal knows when. And I'm one of the luckier ones. My heart goes out to the lass yonder who's about to be sold on account of the medicine she bought her sick father.

Musosai:

It seems I was too kind earlier. This man is no leech; he is the stain that night soil leaves behind. Let us seek out this downtrodden damsel, who sought only to do right by her father. I shall find Momozigo and join you presently.

Musosai:

Let us seek out this downtrodden damsel, who sought only to do right by her father. I shall find Momozigo and join you presently.

a:

Aye, you heard right. Da needed medicine badly, so we borrowed a handful o' coins. But afore we knew it, a handful became a chestful, an' now I'm havin' to work to pay it back.

a:

But the interest grows faster'n I can work, an' the moneylender's threatenin' to sell me off to a client. If that happens, no one'll be left to look after Da. I just...I don't know what to do no more... <sob>

Momozigo:

Her own happiness is on the line, but she still worries for her father... <sniff> Ohhh, this moneylender has it coming to him!

a:

<gasp> M-Mister Phelyp! Don't sell me, please! I'll work harder, I swear it! Just don't take me away! My da, he needs lookin' after!

Phelyp:

Is that supposed to move me? If anything, you should be thankful. I'm offering you a chance to earn money without any effort─you need only lie on your back, heh heh heh. Now, come quietly.

Momozigo:

Hold it right there, villain! If you try to take the girl away, you'll have to answer to these samurai here!

Phelyp:

I know not who you are, but this is a legitimate business transaction, and certainly none of your concern. However, if you insist on threatening my person, I'll not hesitate to summon the Brass Blades.

Musosai:

Pray forgive us our indiscretion, my lord. As you say, it is none of our concern. <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, put up your katana.

Momozigo:

What are you doing, Musosai!? Or should I say <Emphasis>not</Emphasis> doing!? I thought the idea was to punish evil!

Musosai:

Now was not the time to draw steel; doing so would have only worsened the situation. We must be patient and await the right moment.

Musosai:

Besides, I suspect that there is more to the operation than this Phelyp alone. If we give him a line, he will surely lead us to his accomplices. Come, let us follow him.

Momozigo:

Just you wait, Phelyp! We'll get you yet!

a:

She's gone, then... Wish I could've done something, but then the same would've happened to me.

Musosai:

It appears our man is meeting someone. Ah, speak of the devil...

Phelyp:

Hehehe... Even with the rags, 'tis plain she is a beauty, yes? I trust she will serve to stay in your good graces.

o:

Oho, you've outdone yourself this time. Yes, she will serve very well. Very well indeed. You may continue to conduct your business freely.

Momozigo:

She's being used to bribe a Brass Blade, and a commanding officer at that! Grrr, damn that scoundrel!

Musosai:

Now we know why this villain was able to operate in plain sight, unmolested by the law. <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, the time is come to draw steel!

Musosai:

Come, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>! It is time to draw steel!

o:

You are under attack!

a:

What are they doin' here!?

Phelyp:

Uwaaaaaah! Mammyyy!

o:

D-Don't hurt me! I surrender!

Musosai:

Well fought, my pupil. Now, see to the maiden. ...Hm? Where is Momozigo?

a:

Thank you! Thank you so much!

Musosai:

You did well. But remember, a katana is not to be drawn blindly. Within its sheath you must let it rest, steeping in power, until the time is ripe to strike.

Musosai:

Such is the way of the samurai. ...Hm?

Musosai:

What have you done, Momozigo?

Momozigo:

Musosai, wait! He's my friend and he's here to help!

Musosai:

Hm? He is not the enemy?

Fufulupa:

Oh, not at all, good sir. Long story short, we've been trying to find decisive evidence linking the moneylender Phelyp to one of our officers. And thanks to your timely intervention, we've done just that.

Fufulupa:

His involvement in this racket is a stain upon our honor...which is admittedly far from squeaky clean. But know that there are many honest Brass Blades still─good men and women who strive to serve the public trust!

a:

If you hadn't appeared, gods know where I might've ended up. I don't know how to thank you.

Momozigo:

Think nothing of it─the work is its own reward. Now, hurry back to your da and put his mind at ease.

Fufulupa:

Pray allow me to thank you also. With your help, we succeeded in catching slippery crooks who had long eluded us. Rest assured we shall see to the rest. By your leave!

Musosai:

For a moment, I thought you had given us up to the enemy. Next time I would thank you to share your plans.

Momozigo:

Hehe, have a little faith, will you? Thanks to my spontaneity, we managed to wrap this up in a neat little package. Fufulupa, he and I go back a long way. Fellow's as honest as they come.

Musosai:

I do not doubt it. Now then, our work here is done; one fewer evil afflicts the realm.

Musosai:

Let us move on, to wherever the wind should blow.

Musosai:

And the wind blows, 'twould seem, to the sea. Momozigo, pray take the lead.

Momozigo:

Right! This way, friends─we're going to Limsa Lominsa!

Momozigo:

Ahhh, I do love the sea. There's something cleansing about it, and I don't mean just taking a dunk.

Musosai:

Such a vibrant port city, brimming with people of all races and creeds... Mayhap one day Hingashi, too, will learn to open its arms to the world.

Musosai:

Now then, as before, Momozigo and I shall seek out evil and injustice in this place. Pray use the time to further hone your skills in our art, that you might stand ready to contend with whatever villainy should manifest.

Quest: The Sands of Debt

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : combattants
Job : SAM
Level : 52

Zone: Ul'dah

Extention: Stormblood

Resumé: Musosai et Momozigo ont découvert qu'un usurier improbe sévissait près d'ici. Votre maître a décidé qu'il serait le premier criminel que vous puniriez pour ses méfaits. Parlez aux démunis de Lance-pierre pour en apprendre plus sur ce malfrat.

Resumé: Vous avez écouté les témoignages des démunis de Lance-pierre. Tous ont déjà eu affaire à l'usurier que vous cherchez. L'un d'entre eux a mentionné une fille réduite aux pires extrémités pour sauver son père malade. Parlez de cette horrible histoire à Musosai.

Momozigo:

(★未使用/削除予定★)

Musosai:

<If(LessThan(PlayerParameter(11),12))><If(LessThan(PlayerParameter(11),4))>Bonsoir<Else/>Bonjour</If><Else/><If(LessThan(PlayerParameter(11),17))>Bonjour<Else/>Bonsoir</If></If>, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Je vois que tu t'es entraîné<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> comme je te l'avais demandé.

Musosai:

Momozigo et moi avons glané bien des ren<SoftHyphen/>sei<SoftHyphen/>gne<SoftHyphen/>ments au cours de nos recherches. J'ai pu découvrir que cette cité recelait à chaque coin de rue non seulement des tourbillons de poussière, mais aussi de nombreux forbans. Parmi eux, un usurier improbe a attiré mon attention.

Momozigo:

L'informateur qui nous a fourni l'information nous a allégés d'une quantité non négligeable de gils, cela dit. D'après lui, ce prédateur aurait un goût prononcé pour les pauvres de Lance-pierre.

Momozigo:

De plus, il ne se contenterait pas de prêter de l'argent à des taux abusifs. Quand la victime n'est pas en mesure de le rembourser, ce qui arrive bien souvent avec les gens sans le sou, il en ferait son larbin et la forcerait à travailler gratuitement pour lui<Indent/>!

Musosai:

Cette vile sangsue s'en prend aux plus démunis, c'est im<SoftHyphen/>par<SoftHyphen/>don<SoftHyphen/>na<SoftHyphen/>ble. Un samouraï ne tolère aucune vilenie<Indent/>!

Musosai:

Faisons route pour ce hameau. Nous en apprendrons plus sur lui en nous entretenant avec ses victimes.

Musosai:

J'ai remarqué qu'un gouffre béant séparait pauvres et fortunés dans cette cité. C'est un problème que l'on retrouve en Hingashi, mais là-bas comme ici, il faudra le considérer tôt ou tard...

Momozigo:

Par Nald'thal<Indent/>! Cette charogne de Wymond a encore augmenté ses tarifs<Indent/>! Si ça continue, je... Hmm<Indent/>? Ah, ce n'est rien, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Je pensais juste tout haut.

a:

Vous voulez parler du prêteur<Indent/>? J'ai eu recours à lui, moi aussi. Maintenant, je dois travailler pour son compte afin de rembourser ma dette. Mais c'est comme ça que ça marche à Ul'dah. Je me suis fait berner, alors c'est à moi de payer les pots cassés.

a:

L'usurier<Indent/>? C'est un escroc, ni plus ni moins<Indent/>! Il commence par vous amadouer avec ses faux airs de saint et vous propose quelques gils pour vous sortir du pétrin. Mais dès qu'il faut passer à la caisse, il révèle son vrai visage et réclame des intérêts faramineux<Indent/>!

a:

Je le connais. Je trime tous les jours pour rembourser ma dette envers lui, mais certains sont bien plus mal lotis que moi. Regardez cette fille, là-bas. Je n'ose vous dire à quelles extrémités elle va être réduite, tout ça parce qu'elle a emprunté un peu d'argent pour acheter un remède afin de soigner son père malade.

a:

J'ai eu recours à lui, moi aussi. Maintenant, je dois travailler pour son compte afin de rembourser ma dette. Mais c'est comme ça que ça marche à Ul'dah. Je me suis fait berner, alors c'est à moi de payer les pots cassés.

a:

Un escroc, ni plus ni moins<Indent/>! Il commence par vous amadouer avec ses faux airs de saint et vous propose quelques gils pour vous sortir du pétrin. Mais dès qu'il faut passer à la caisse, il révèle son vrai visage et réclame des intérêts faramineux<Indent/>!

a:

Je trime tous les jours pour rembourser ma dette envers lui, mais certains sont bien plus mal lotis que moi. Regardez cette fille, là-bas. Je n'ose vous dire à quelles extrémités elle va être réduite, tout ça parce qu'elle a emprunté un peu d'argent pour acheter un remède afin de soigner son père malade.

Musosai:

Vous dites que ce rapace abuse de la piété filiale d'une fille pour son père<Indent/>!? Le portrait de notre homme se noircit d'heure en heure. Cette jeune femme pourra pro<SoftHyphen/>ba<SoftHyphen/>ble<SoftHyphen/>ment nous en dire plus sur lui. Je vais chercher Momozigo, nous écouterons ce témoignage ensemble.

Musosai:

Le portrait de notre homme se noircit d'heure en heure. Cette jeune femme pourra pro<SoftHyphen/>ba<SoftHyphen/>ble<SoftHyphen/>ment nous en dire plus sur lui. Je vais chercher Momozigo, nous écouterons ce témoignage ensemble.

a:

C'est la vérité... Je n'ai emprunté qu'une toute petite somme d'argent pour soigner mon père, mais jamais je n'aurais cru que cela me coûterait autant au moment de la rembourser. Je ne sais plus quoi faire...

a:

Il m'a menacée en disant que si je ne parvenais pas à le payer, il me forcerait à travailler dans l'éta<SoftHyphen/>blis<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment d'un ami à lui. M-mais... Si je dois en arriver là... Qui s'occupera alors de mon père<Indent/>!?

Momozigo:

Vous vous inquiétez du sort de votre père alors que... V-vous me fendez le cœur<Indent/>! On va régler son compte à cette pourriture, vous allez voir<Indent/>!

a:

Ah<Indent/>! M-Monsieur Phelyp<Indent/>! Je vous en supplie<Indent/>! Je travaillerai nuit et jour s'il le faut, mais ne me forcez pas à quitter le chevet de mon père<Indent/>! I-il mourra sans personne pour s'occuper de lui<Indent/>!

h:

(★未使用/削除予定★)

Phelyp:

Pff, tu crois que j'en ai quelque chose à carrer<Indent/>? Je te garantis que tu gagneras bien plus qu'en fatiguant ces jolis bras. Allez, suis-moi sans faire d'histoire.

Momozigo:

Hé<Indent/>! Attends un peu, toi<Indent/>! Il y a deux samouraïs ici qui ont autant de mots à te dire à ce sujet<Indent/>!

h:

(★未使用/削除予定★)

Phelyp:

C'est quoi votre problème<Indent/>? Les affaires, c'est les affaires. Je suis dans mon droit de demander réparation pour l'argent qu'elle me doit. Continuez à me menacer, et j'appelle les lames de cuivre. Ils sauront trancher, si vous voyez ce que je veux dire...

Musosai:

Allons, ne nous énervons pas. Il ne s'agit là que d'un terrible malentendu. Vous avez raison, ce qui se passe ici ne nous concerne aucunement. Je vous prie d'accepter nos excuses. <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, baisse ton katana.

Momozigo:

Mais qu'est-ce qui vous a pris<Indent/>!? Vous ne disiez pas vouloir infliger leur juste punition à tous les malfrats<Indent/>!?

Musosai:

Brandir nos armes ici n'aurait servi qu'à envenimer la situation. Le moment opportun se présentera, il ne tiendra alors qu'à nous de le saisir.

Musosai:

D'autre part, ce n'était finalement qu'une petite frappe. Mieux vaut relâcher cette potentielle prise afin qu'il nous mène à plus gros gibier. Suivons-le et nous couperons le mal à la racine.

Momozigo:

Ce type ne perd rien pour attendre<Indent/>!

a:

Il a emmené cette fille... J'aurais aimé intervenir, mais je ne me voyais pas provoquer Phelyp non plus...

Musosai:

Phelyp est là. Notre usurier semble attendre quelqu'un derrière cette remise... Hmm<Indent/>? Des bruits de pas.

h:

(★未使用/削除予定★)

Phelyp:

Hé hé hé, regardez ça. Elle a pas tout ce qu'il faut là où y faut<Indent/>? j'espère que ce petit cadeau saura vous convaincre de fermer les yeux à l'avenir.

:

(★未使用/削除予定★)

o:

Gwahahaha<Indent/>! Tu sais me parler, toi<Indent/>! Allez, ça marche<Indent/>! Tu peux continuer à fricoter sur mon territoire, du moment que tu m'oublies pas, bien sûr.

Momozigo:

Mais c'est... un capitaine des lames de cuivre<Indent/>! Phelyp voulait se servir d'elle pour lui graisser la patte, le saligaud<Indent/>!

Musosai:

Alors comme ça, l'usurier malhonnête est sous la protection de cet homme... Qui se ressemble s'assemble. <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, le moment est venu pour ton katana de quitter son fourreau<Indent/>!

Musosai:

Dégaine ton arme, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! C'est le moment<Indent/>!

o:

Vous êtes attaqué<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If><Indent/>!

a:

<If(PlayerParameter(4))>Une gêneuse<Indent/>!<Else/>Un gêneur<Indent/>!</If> Faites-lui la peau<Indent/>!

h:

(★未使用/削除予定★)

Phelyp:

Ahhh<Indent/>! P-pas moi, s'il vous plaît<Indent/>!

:

(★未使用/削除予定★)

o:

M-m-mais<Indent/>!? Comment mes hommes se sont fait étaler si facilement<Indent/>!?

Musosai:

Bravo, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Maintenant, va rassurer la jeune femme. Elle doit être sous le choc.

a:

Vous... Vous m'avez sauvée.

Musosai:

C'était une belle dé<SoftHyphen/>mon<SoftHyphen/>stra<SoftHyphen/>tion de tes talents, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. J'espère que tu as bien retenu la leçon. Un samouraï noyé dans le brouillard de l'incertitude retient sa lame et concentre sa puissance dans son fourreau. Il ne dégaine que lorsque la silhouette de son ennemi s'en détache.

Musosai:

C'est là l'essence de la technique du Iai... Qu'est-ce que...<Indent/>?

Musosai:

Momozigo, qu'as-tu fait<Indent/>?

Fufulupa:

(★未使用/削除予定★)

Momozigo:

Non<Indent/>! Attendez<Indent/>! C'est un ami, il ne vous veut aucun mal<Indent/>!

Musosai:

Comment<Indent/>? Vous n'êtes pas de mèche avec ces scélérats<Indent/>?

Fufulupa:

Absolument pas<Indent/>! J'enquêtais justement au sujet d'une rumeur de corruption impliquant ce capitaine et cet usurier<Indent/>!

Fufulupa:

J'ai pro<SoftHyphen/>fon<SoftHyphen/>dé<SoftHyphen/>ment honte que l'un des nôtres jette ainsi le déshonneur sur les lames de cuivre. Je n'aurais jamais cru l'un de mes frères capable de telles vilenies<Indent/>! Nous autres ne sommes pas de la même étoffe, je tiens à ce que vous le sachiez<Indent/>!

a:

Merci, merci de m'avoir sauvée. Je suis confuse cependant. Je n'ai rien à vous offrir en échange de votre courage.

Momozigo:

Allons bon, ne vous en faites pas pour ça<Indent/>! Rentrez plutôt vous occuper de votre père, il doit s'inquiéter<Indent/>!

Fufulupa:

Vous avez aussi toute ma gratitude. Grâce à vous, ces deux vauriens seront bientôt sous les verrous<Indent/>! Je m'assurerai personnellement que leurs complices les rejoignent sans tarder<Indent/>!

Musosai:

Quelle idée, Momozigo<Indent/>? J'ai cru un instant que tu avais été découvert et ramené ces soldats ici pour que <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> t'en débarrasse.

Momozigo:

Je nous ai facilité le travail, pas vrai<Indent/>? Hé hé, c'est qu'il y en a là-dedans<Indent/>! Moi et Fufulupa, ça remonte à loin. On peut lui faire confiance pour se charger du reste.

Musosai:

Nous avons donc accompli notre tâche. La gangrène a été éradiquée de ce monde<Indent/>!

Musosai:

Bien. Il est temps pour nous de voyager vers une nouvelle cité. Laissons-nous guider par le vent et par notre instinct...

Musosai:

Hmm... Je sens le lointain souffle d'une brise marine. Momozigo, y a-t-il des grandes cités portuaires sur ce continent<Indent/>?

Momozigo:

Oui, qui dit portuaire, dit Limsa Lominsa<Indent/>! Allez, suivez-moi, vous deux<Indent/>! Je connais le chemin<Indent/>!

Momozigo:

Ahh... la mer, il n'y a pas mieux. C'est comme si le son des déferlantes arrachait mes soucis et les emportait au large.

Musosai:

Je viens à peine d'arriver dans cette cité, mais je suis déjà surpris par la diversité de ses habitants et par l'ef<SoftHyphen/>fer<SoftHyphen/>ves<SoftHyphen/>cence qui y règne. Si seulement Hingashi pouvait un jour s'ouvrir au monde et devenir un pays à l'image de celle-ci.

Musosai:

Je vais m'accoutumer à ce nouvel environnement. Ainsi, je serai en mesure de débusquer l'individu malveillant que nous châtierons ici. Profite de ce répit pour te per<SoftHyphen/>fec<SoftHyphen/>tion<SoftHyphen/>ner, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

previous