Quest: The Crimson Duelist

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of Magic Job Quests
Job : RDM
Level : 50

Zone: Central Thanalan

Extention: Stormblood

Summary: X'rhun gives you a brief lecture on the origins of red magic, describing how the art was founded on the schools of black and white magic as a means to survive the very disaster those ancient disciplines were known to have caused. Realizing that a history lesson is no substitute for practical experience, however, X'rhun suggests that an attempt to uncover the identity of the kidnappers might provide the battle practice you require. Follow the Crimson Duelist to the Church of Saint Adama Landama in eastern Thanalan.

Summary: You join X'rhun at the church, and speak with Father Iliud regarding the unsettling spellcasters that attacked the young sisters scant yalms from Ul'dah's gates. While unable to identify the cabal, Father Iliud appears to recognize the nature of the kidnappers' tattoos, proclaiming them cursed sigils that erase the will of the bearer. After urging the father to continue his investigation, X'rhun bids you follow him outside. Though playful in tone, his choice of words suggest that you had best prepare for hostilities...

r:

Ah, I see from the glint in your eye that the soul crystal has surrendered its secrets. Welcome to the ranks of the red mages.

r:

The art we practice is born of noble origin. Its balanced and controlled energies were once used to stem the tide of destruction, and reclaim a future for the dispossessed.

r:

I speak of the age, some fifteen hundred years past, when the clash of two sorcerous civilizations brought about the Sixth Umbral Calamity.

r:

Ere the great floods rose, people fled from their homes and into the mountains of Gyr Abania. Even mages of Mhach and Amdapor were to be found amongst the refugees.

r:

These wizardly practitioners became targets of retribution for the part they played in upsetting the natural balance, and soon did they shed their robes of black and vestments of white. If people were to survive and rebuild following the disaster, however, they would need the power of the arcane.

r:

Thus were the principles of black and white magery reinvented, and upon their combined foundation an entirely new discipline was built: red magic.

r:

Ah, but I have prattled on about the history of it for long enough─far better that you experience red magic firsthand! There remains the mystery of who sent kidnappers after those poor girls, and I've a feeling attempts to unearth the culprit will provide the battle practice you require.

r:

Before we plunge into the fray, however, there are questions I would ask. Come with me to eastern Thanalan, to the Church of Saint Adama Landama.

Iliud:

So, you are under the tutelage of X'rhun Tia? I think you will find the path of a red mage to be a challenging yet satisfying one.

r:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, there you are! I would introduce you to Father Iliud, but I believe the two of you are already acquainted.

r:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, there you are! May I introduce you to Father Iliud?

Iliud:

X'rhun has told me a tale of nefarious spellcasters and their attempt to kidnap two young girls. And you wish to ask if this thaumaturgical cabal is known to me, yes?

Iliud:

There are several such cults which come to mind, but I must have more detail. You say each member shared some rather unusual traits...?

r:

Aye. Not one word spoken over the entire exchange; not one shift in expression when I urged them to yield. Each of them also appeared branded with some manner of tattoo─a sigil pulsing with arcane energy...

Iliud:

Ah, an evil practice. Such cursed sigils are known to destroy the will of the bearer, resulting in a biddable puppet which acts in much the manner you have described. There is no salvation for such wretched creatures.

r:

Then we must seek the fiends who pull their strings. Pray learn what you can of this cabal and its purpose, Father.

r:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, we have another task to attend to. Might I suggest some light stretching before you step outside? You'll soon understand why!

Iliud:

X'rhun awaits you outside the church. His tone was playful, but I urge you to take his suggestion seriously and prepare for hostilities.

r:

Did you notice we were being followed, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>? The very cabal we are investigating seems to have taken an interest in us.

r:

I sense an ambush in the offing. Do they seek to silence us, perhaps?

r:

Well, let them try! This will be the perfect opportunity for you to test your newly acquired skills. But first, a brief lesson.

r:

A red mage's spells belong to two distinct schools, rooted as they are in the ancient disciplines of black and white magic.

r:

Intertwined, they form the solid core of red magic, and through the balanced casting of both disciplines can a red mage build this foundation higher and higher.

r:

When your strength has reached its peak, that is when you lunge forward and unleash the energies thrumming within your blade! And then you leap away, returning to the first step. It is a dance, my friend!

r:

Come out, come out, wherever you are! We have no intention of running or hiding from you.

r:

I wear a sword, as you can see, but I am not partial to violence. Is there no chance we might attempt a parley in lieu of bloodletting?

r:

...How unsettling. Well, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, it seems you will have your battle. Remember what I have taught you!

r:

These puppets must have a leader lurking nearby. Let us take the battle to our ambushers, shall we?

r:

...Ah, but before we resume the hunt, let us be sure of your technique. As a red mage you are capable of casting two spells in rapid succession using what is known as the “Dualcast” effect.

r:

Intone a short spell, and you will find that a lengthy incantation can now be cast in an instant. Take advantage of this technique to bombard your foes with arcane destruction!

r:

Well done, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>─you have exceeded my expectations!

r:

...Which is a fortunate thing, for I did not anticipate the arrival of that fearsome hound. These mages were willing to forfeit their own lives to ensure that we lost ours...

r:

Do you see? The brand on her left cheek? This is the cursed sigil which stole her will and left her vulnerable to the most heinous of commands.

r:

Our ambushers were young men and women, every one; all transformed into mindless pawns by some hidden master.

r:

And this master has shown no compunction against sacrificing pieces that outlive their usefulness. No, this cannot stand.

r:

Heed me, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. You have begun your education in red magic, but there is much more I would teach you. Come, let us return to the lichyard.

Iliud:

The din of battle has quieted, it seems. Whilst I will not counsel prudence to one of your experience, I pray that you at least consider a watchful trot into danger rather than a headlong charge...

r:

...Know you the history of these graves?

r:

The church's lichyard is the final resting place for many victims of the Seventh Umbral Calamity. Red magic was conceived to stem such tides of destruction, in an age when the abuse of sorcery flooded the world with death.

r:

Its distinction from earlier disciplines is key: whilst practitioners of black and white magic draw upon ambient aether, a red mage weaves <If(PlayerParameter(4))>her<Else/>his</If> spells using only the reserves of mana with which <If(PlayerParameter(4))>she<Else/>he</If> was born. In the era in which red magic was created, to do otherwise was forbidden.

r:

To manifest more powerful effects, the first red mages adopted a method by which precise sword techniques would harness and amplify the energy of their spoken incantations─the mage's own physical form serving as an arcane accelerator. An ingenious way of preserving their self-imposed limitations.

r:

Understand that the blade we wield is not simply a weapon: it is the focus of all our efforts to lessen strife and suffering!

r:

Every generation of red mage is part of an unending battle. We are soldiers who fight for those enduring violence and subjugation, the bulwark against the unkind vagaries of fate.

r:

...Twenty years ago I joined the revolutionaries in Ala Mhigo, and learned red magic alongside like-minded companions. We formed the Crimson Duelists, and together we rose up against the tyranny of the mad king Theodoric.

r:

...We were crushed. Of all the Duelists, only I survived to watch our homeland languish under the rule of imperial invaders. Until you arrived there, of course.

r:

...We were crushed. Of all the Duelists, only I survived to watch our homeland languish under the rule of imperial invaders.

r:

Even after leaving Ala Mhigo, I never ceased fighting for its liberation. And when I learned of the Calamity─of the threat to all the lands of Eorzea─I allied myself with the valiant scholars of Sharlayan.

r:

In the end, I was unable to protect my homeland or halt the approach of fiery disaster. But never once in all these years have I betrayed the oath the Duelists swore to champion the weak with heart and steel.

r:

...Such is the nature of the magic you will learn from this idealistic fool. If you would master this art, however, then my road shall become <Emphasis>your</Emphasis> road for the duration of your studies!

r:

I will remain here at the church for the time being, and be a pest to the good Father Iliud until we uncover the origins of this cult. Your only chore shall be to reflect upon the lessons of the day and prepare for our next encounter!

Quest: The Crimson Duelist

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de job : mages
Job : RDM
Level : 50

Zone: Thanalan central

Extention: Stormblood

Resumé: X'rhun vous a décrit en quelques mots l'histoire et la philosophie de la magie rouge. Arme destinée à lutter contre l'adversité, elle a été créée sous l'impulsion des mages noirs et blancs survivants du sixième fléau, et incarne une fusion de leurs disciplines respectives. Après ce petit cours d'histoire, X'rhun a réclamé votre aide afin de démasquer le groupe de ravisseurs d'enfants auquel vous avez eu affaire précédemment. Retrouvez-le à l'église Saint-Adama-Landama.

Resumé: Vous avez rejoint X'rhun à l'église Saint-Adama-Landama, où l'attendait son informateur, le père Iliud. Sur la base des observations de X'rhun, l'homme de foi a émis l'hypothèse que les ravisseurs que vous avez affrontés étaient en réalité contrôlés mentalement par le biais de sceaux magiques. X'rhun vous a ensuite brusquement demandé de le rejoindre à l'extérieur de l'église, sans préciser pourquoi. Toutefois, vous feriez bien de vous préparer au pire...

r:

Ah, je vois que tu t'es déjà <If(PlayerParameter(4))>imprégnée<Else/>imprégné</If> du savoir des anciens contenu dans <SheetFr(Item,2,17740,1,1)/>. Fé<SoftHyphen/>li<SoftHyphen/>ci<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>tions, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, te voilà of<SoftHyphen/>fi<SoftHyphen/>ciel<SoftHyphen/>le<SoftHyphen/>ment mage rouge<Indent/>!

r:

Hum, hum, pour commencer, un peu d'histoire. Tout d'abord, il est primordial que tu saches que la magie rouge est avant tout un art de lutte, une arme destinée à contrer la fatalité. Elle a acquis ses lettres de noblesse après l'insurrection mhigoise, mais a été inventée bien avant cela.

r:

Je suppose que tu as déjà entendu parler du sixième fléau, le cataclysme qui s'est produit il y a environ un millénaire et demi, à la suite d'une sanglante guerre livrée par plusieurs nations adeptes de la magie.

r:

Des raz-de-marée ont déferlé sur les terres, obligeant des milliers d'hommes et de femmes à trouver refuge en haut des cimes de Gyr Abania. Parmi eux, des mages noirs de Mhach et des mages blancs d'Amdapor.

r:

Ceux-là mêmes qui avaient engendré le fléau en mettant à mal l'équilibre éthéré du monde... Par la suite, leurs disciplines respectives furent prohibées. Cependant, la survie après le cataclysme, tout comme l'espoir de rebâtir le monde, étaient inconcevables sans magie.

r:

Et c'est sous l'impulsion des rescapés qu'a vu le jour une sorcellerie hybride, puisant aussi bien ses forces dans la magie noire que la magie blanche. Ainsi naquit la magie rouge, à la fois instrument de lutte contre l'ané<SoftHyphen/>an<SoftHyphen/>tis<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment et clef de voûte d'un avenir meilleur.

r:

Voilà pour la petite histoire. À présent, place à la pratique<Indent/>! Tu te souviens de nos ravisseurs d'enfants<Indent/>? Mon instinct me dit qu'il ne s'agissait que de la partie émergée de l'iceberg. Je veux que tu m'aides à démasquer toute la bande. Si on les affronte, tu pourras en profiter pour te faire la main.

r:

Avant toute chose, il nous faut des pistes. Je vais passer à l'église Saint-Adama-Landama, dans le Thanalan oriental. Rejoins-moi là-bas.

Iliud:

Alors c'est vous, <If(PlayerParameter(4))>la nouvelle protégée<Else/>le nouveau protégé</If> de X'rhun Tia<Indent/>? M'est avis que vous ferez un excellent mage rouge.

r:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! Je n'ai pas besoin de te présenter le père Iliud, n'est-ce pas<Indent/>?

r:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! Je te présente le père Iliud. Il est tout comme moi un sympathisant de la cause des Héritiers de la Septième Aube, doublé d'un précieux allié.

Iliud:

X'rhun Tia m'a expliqué ce qui vous amène<Indent/>: vous cherchez des in<SoftHyphen/>for<SoftHyphen/>ma<SoftHyphen/>tions au sujet de ceux qui ont récemment tenté d'enlever deux petites filles à Ul'dah, n'est-ce pas<Indent/>?

Iliud:

Désolé, je n'ai pas de piste sérieuse à vous fournir pour l'instant... Mais laissons du temps au temps, nous finirons bien par trouver. D'ailleurs, vous qui les avez affrontés, avez-vous noté un signe distinctif, quelque chose qui nous permettrait de remonter à eux plus facilement<Indent/>?

r:

J'ai noté deux détails<Indent/>: d'une part, ils ont ignoré mes sommations et sont restés muets comme des tombes du début à la fin. D'autre part, ils arboraient tous une sorte de tatouage, comme un pentacle chargé d'énergie occulte.

Iliud:

Des sceaux magiques... Certains permettent de déposséder un être humain de son libre arbitre et d'en faire une marionnette servile. Une pratique proscrite, s'il en est. J'ajouterais qu'il n'existe hélas à ce jour aucun moyen de défaire un tel sortilège.

r:

Si je comprends bien, le gredin qui tire les ficelles est un mage impie qui use sans vergogne de sortilèges interdits... Hmm, c'est plus grave que je ne le pensais... Mon Père, n'abandonnez pas vos recherches. Nous devons absolument découvrir ce qui se cache là-dessous...

r:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, je vais avoir besoin de toi. Suis-moi dehors. Ah, et prépare-toi bien avant de passer la porte, tu vas vite comprendre pourquoi...

Iliud:

X'rhun Tia vous attend devant l'église, mon enfant. Je ne sais pas trop ce qu'il se passe, mais il avait l'air paré au combat... Attendez-vous au pire.

r:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, tu n'as pas remarqué<Indent/>? Nous avons des invités surprises. D'ailleurs, cela fait un bout de temps qu'ils nous suivent à la trace.

r:

Sans doute attendent-ils le moment opportun pour nous planter une lame dans la nuque. On vient à peine de débuter notre enquête et voilà qu'ils veulent déjà nous faire taire<Indent/>!

r:

Bah, tu n'as pas à t'inquiéter. Au contraire, c'est l'occasion rêvée de mettre en pratique tes nouvelles techniques de mage rouge. Suis mes in<SoftHyphen/>struc<SoftHyphen/>tions à la lettre et tout se passera bien<Indent/>!

r:

Petit rappel<Indent/>: la magie rouge trouve ses racines dans les disciplines ancestrales que sont les magies noire et blanche. L'arsenal du mage rouge respecte cette bipolarité... Le meilleur des deux mondes, en somme<Indent/>!

r:

Un mage rouge accompli doit savoir puiser à part égale dans ces deux forces opposées. Respecte cet équilibre et tu sentiras la puissance affluer en toi.

r:

Une fois qu'elle aura atteint un niveau satisfaisant, il ne te restera plus qu'à darder ta rapière imprégnée de magie et à fondre sur l'ennemi sans crier gare. Cette technique s'appelle “Magilame”. Voilà pour la base<Indent/>!

r:

Bon, place à l'action. Hum, hum... Hé, les nazes<Indent/>! Vous pouvez montrer vos faces de rats, on va pas vous manger<Indent/>!

r:

Dites, on peut peut-être discuter, non<Indent/>? C'est fatigant de se battre, et puis, je n'en ai pas l'air comme ça mais je suis un pacifiste dans l'âme.

r:

C'est bien ce que je pensais<Indent/>: il a avalé sa langue. Les pourparlers ont échoué, rentre-leur dans le lard, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>!

r:

Je parie que leur chef est resté en retrait, comme un bon vieux poltron. Débusquons-le et finissons-en<Indent/>!

r:

Ah, encore une chose<Indent/>: en tant que mage rouge, tu devrais être capable de préparer deux sorts à la fois, et de les lancer l'un à la suite de l'autre. Dans le jargon, on appelle cette technique avancée une chaîne de sorts.

r:

Essaie par exemple de lancer un sort long à préparer à la suite d'un sort quasi instantané... Efficacité garantie<Indent/>!

r:

Beau boulot<Indent/>! Tu dois avoir un don inné, je n'ai jamais vu quelqu'un apprendre aussi vite.

r:

Je ne pensais pas que nos ennemis iraient jusqu'à se sacrifier de sang-froid pour invoquer ce gros bestiau. Ils étaient vraiment prêts à tout pour nous réduire au silence.

r:

Cette marque sur la joue gauche... C'est le fameux sceau qui les transforme en pantins corvéables à merci. Ça fait froid dans le dos...

r:

Tu noteras au passage que nos assaillants étaient tous relativement jeunes. Tout cela laisse à penser qu'ils n'étaient que des pions manipulés par le véritable cerveau de l'affaire.

r:

Vu comment il envoie ses soldats au casse-pipe, cette ordure n'a cer<SoftHyphen/>tai<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment aucune considération pour la vie humaine. Je ne sais pas toi, mais je trouve que cette histoire commence à sentir très mauvais.

r:

Enfin, laissons ça de côté pour l'instant. À présent que tu as fait tes premières armes en tant que mage rouge, il y a quelque chose dont je voudrais te parler. Retrouve-moi devant l'église Saint-Adama-Landama, si tu veux bien.

Iliud:

Qu'est-ce qu'il s'est passé<Indent/>? J'ai entendu du bruit, dehors... ... Je vois. La vie d'<If(PlayerParameter(4))>aventurière<Else/>aventurier</If> comporte forcément son lot d'aléas, mais de grâce, ne prenez pas de risques inconsidérés...

r:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, sais-tu où nous sommes<Indent/>?

r:

Ici reposent les âmes des victimes du septième fléau, une énième catastrophe qui nous rappelle que rien n'est jamais acquis. La magie rouge existe précisément pour protéger notre monde. Elle est née de la réalisation qu'utilisée à mauvais escient, la magie peut le détruire.

r:

Il existe une différence fondamentale entre notre discipline et les magies noire et blanche<Indent/>: pour lancer nos sorts, nous autres mages rouges canalisons uniquement l'énergie éthérée contenue dans notre corps. Nous nous refusons à puiser dans l'éther naturel du monde.

r:

Pour compenser cette contrainte que nous nous imposons, les précurseurs de notre art ont eu la brillante idée d'adjoindre à leurs incantations des techniques d'escrime spéciales, qui transforment le corps entier en un catalyseur pour notre énergie magique intrinsèque.

r:

Ainsi, la rapière n'est pas seulement notre arme de prédilection<Indent/>: elle est également le symbole de notre volonté de faire face aux tourments de ce monde.

r:

Une magie bénigne pour la planète et bénéfique pour les peuples... Voilà l'idéal porté à travers les âges par les mages rouges. Le refus farouche de la fatalité, de même que la défense des opprimés, sont inscrits dans l'essence même de notre discipline.

r:

J'ai pour ma part contribué à l'insurrection mhigoise, il y a vingt ans de cela. Afin de libérer le peuple de la tyrannie du roi Theodoric, j'ai fondé avec plusieurs de mes camarades notre propre mouvement ré<SoftHyphen/>vo<SoftHyphen/>lu<SoftHyphen/>tion<SoftHyphen/>nai<SoftHyphen/>re, baptisé l'Ouragan pourpre.

r:

Las<Indent/>! Tous nos efforts furent vains. Mes frères d'armes y sont tous restés, tout cela pour qu'Ala Mhigo tombe finalement sous le joug de Garlemald... C'était le début des jours sombres, qui devaient durer jusqu'à ce que tes amis et toi arriviez en libérateurs.

r:

Las<Indent/>! Tous nos efforts furent vains. Mes frères d'armes y sont tous restés, tout cela pour qu'Ala Mhigo tombe finalement sous le joug de Garlemald...

r:

Pour autant, même loin de mon pays, je n'ai jamais cessé le combat. Seulement, l'ombre du septième fléau commençait à planer sur tout Éorzéa. Pendant ce tragique épisode, je me suis battu aux côtés des Sharlayanais.

r:

Au final, je n'ai pas pu empêcher le septième fléau, pas plus que la chute d'Ala Mhigo. Mais malgré cela, je n'ai pas oublié la promesse qui nous liait, nous les membres de l'Ouragan pourpre. Quoi qu'il arrive, ma lame sera toujours du côté des opprimés.

r:

Ha ha, tu tires une de ces têtes... Tu sais, si tu en as assez d'écouter les élucubrations d'un vieil idéaliste, libre à toi de m'envoyer promener... mais ça serait dommage de te priver d'un professeur émérite comme moi<Indent/>!

r:

Père Iliud aura sûrement besoin d'un peu de temps pour remonter la piste de nos agresseurs. Je vais voir si je ne peux pas crécher dans son église en attendant... Surtout, n'oublie pas ce que tu as appris, et entraîne-toi sans relâche. À la prochaine<Indent/>!

previous next