Quest: Like Mother, Like Daughter

Genre: Class & Job Quests
Genre + : Disciple of Magic Quests
Job : CNJ
Level : 25

Zone: Gridania

Extention: A Realm Reborn

Summary: After disappearing from the guild without a word, Sylphie was later spotted by a party of conjurers in the South Shroud. Brother E–Sumi has requested that you travel to the area and escort the wayward child back to Gridania. Speak first with Wulfiue in Buscarron's Druthers to learn more of the young conjurer's present state of mind.

Summary: Wulfiue has explained that Sylphie, with her sensitivity to the voices of the elementals, must be troubled by the powerful disturbance discovered to the southeast of Buscarron's Druthers. Speak with Sylphie and see how she fares.

s:

Welcome, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. The tales of your deeds reach me even here in the cloistered heart of Stillglade Fane.

s:

Glad I am that you have come, for I would ask your assistance in a matter of some delicacy. It concerns, yes, young Sylphie once again...

s:

As you can no doubt imagine, the recent revelations concerning her mother have sorely troubled the poor child.

s:

It appears Sylphie needed some time alone to sort through the whirlwind of emotions which now beset her. She has, in short, fled from the guild.

s:

Fortunately, a party of conjurers who were dispatched to the South Shroud to investigate another instance of corruption sent word that they have spotted our wayward Sylphie.

s:

Considering the importance of their mission, I would not seek to distract the conjurers from their task. Thus, I turn to you to escort Sylphie back here to the guild. You are, I believe, one of the few people to whom she will listen.

s:

Pray travel to Buscarron's Druthers and speak with Wulfiue. She was the conjurer who first chanced upon Sylphie, and will be able to tell you more of how the young lady fares.

Wulfiue:

We meet again, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. I assume Brother E–Sumi warned you of the corruption my companions and I have been tasked with purifying here in the South Shroud?

Wulfiue:

The source of this extensive blight is found to the southeast─the shrill, discordant voices of the elementals shriek their dismay in the vicinity of the withered treant. I suggest you give the area a wide berth.

Wulfiue:

Considering the potential dangers, you might imagine how alarmed I was to discover young Sylphie wandering about this part of the Twelveswood. It seems that her mother─a woman who healed with conjury, but remained untrained by the guild─called this region her home.

Wulfiue:

Sylphie herself had her head buried in some manner of tome, but if she is as sensitive to the elementals' murmurings as I am led to believe, then the din within her mind must be driving her to distraction.

Wulfiue:

Pray speak with the child and see that she is well. I would do so myself if our current duty were not so pressing. We will, in fact, be setting out at any moment.

Nolanel:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, you have grown much since last we spoke of the mysteries of earth. Though you are no doubt capable of defending yourself, I must nonetheless advise you against venturing out into the wilds until such time as balance has been restored.

Joacin:

Wulfiue divines the will of air, Nolanel is deeply rooted in earth, and I claim some small degree of mastery over water. False modesty aside, that we three were chosen to respond to this disturbance suggests that the situation is dire indeed.

Wulfiue:

We are soon to depart on our mission. I am, however, relieved to know that you are here to speak with Sylphie and safeguard her well-being.

Sylphie:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>!? Ah, I should've known that Wulfiue would tattle on me! And Brother E–Sumi sent you to take me back, didn't he?

Sylphie:

This is where my mother used to live, you know. Right up until she...passed on, folk were grateful for the healing she offered.

Sylphie:

And this is the journal she used to keep. There's an entry that explains how nature becomes furious when conjurers use their art; how there are always more people wounded in battles when “mortals abuse the power that is not theirs to take.”

Sylphie:

My mother refused to draw on nature, because she was scared of making it angry.

Sylphie:

She wouldn't lie about such things, and I want to do what she would've wanted. I'm going to stop using conjury altogether!

Sylphie:

Unnngh... I've never heard the voices this mad before.

Sylphie:

I bet it's because Wulfiue and the others are overusing their art. We have to go and stop them!

Sylphie:

Gods, it's so loud... Can't you hear it? Nature is shrieking in rage...

Nolanel:

Never has the earth so confounded me... I must apologize.

Wulfiue:

Thank you for your timely assistance. With the origin of the corruption now neutralized, we should be able to cleanse whatever traces remain.

Joacin:

You possess quite an affinity for the elements... That was most impressive.

Sylphie:

I... I can't believe nature actually helped us.

Sylphie:

There was nothing scary about it at all.

Sylphie:

I might still wonder if it really was safe for conjurers to borrow that power if I hadn't seen the way you wield it. Nothing could seem more...natural. I think it's time I went back to the guild.

Sylphie:

There are a few things I need to collect first, so, please, go on ahead without me.

s:

Welcome back, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. And you also, Sylphie.

Sylphie:

Brother E–Sumi, I'm sorry I ran away like that...

s:

I understand, child. Did you find the answers you sought?

Sylphie:

Yes─thanks to <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. <If(PlayerParameter(4))>She<Else/>He</If> showed me that nature was nothing to be afraid of.

Sylphie:

...I think I know why my mother refused to call upon its power─she believed the act caused suffering to nature itself.

s:

I see.

s:

So it was her very love for nature that prevented her from drawing on its strength.

s:

Tell me, Sylphie─has the fog of indecision now lifted from your mind?

Sylphie:

It has, Guildmaster. I understand now why my mother chose the path she did.

s:

Full glad am I to hear that, for I must ask of you one more question.

Sylphie:

Yes, Brother E–Sumi?

s:

When you first witnessed <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> cleanse a corrupted element, you mentioned hearing voices. How exactly did they sound?

Sylphie:

The voices? Well...they sounded joyful, like a crowd letting out a sudden cheer. I really heard them, I swear!

s:

I am sure you did, Sylphie. This is a gift.

s:

Conjurers may sense the power of nature, and borrow from its strength. But not all can hear its whispers.

s:

What you describe are the voices of the elementals. You may very well possess the talent to become a Hearer.

Sylphie:

A <Emphasis>Hearer</Emphasis>!?

s:

Of course, much relies on your studies of conjury. You have a natural aptitude, but have thus far lacked commitment. You must not neglect your training, Sylphie.

s:

Putting aside such matters for a moment, I am curious to hear about the disturbance you observed in the South Shroud, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. I assume from the reports I have received that it was of a different magnitude to those which you have previously encountered. Am I correct?

s:

Hmmm... This bodes ill. The creatures known as “mud pies” are not native to the Twelveswood. I wonder what relation this may have to the seemingly ever-increasing frequency of these disturbances.

s:

Something beyond the damage wrought by the Calamity afflicts the Twelveswood. I shall commune with the elementals and seek to identify this threat.

s:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>, Sylphie, I may have need of you both before long. Until then, give yourselves over to the study of our art.

s:

Ever shall the earth meet your footfall, and the wind guide your path.

Quest: Like Mother, Like Daughter

Genre: Quêtes de classe/job
Genre + : Quêtes de classe : mages
Job : CNJ
Level : 25

Zone: Gridania

Extention: A Realm Reborn

Resumé: Sylphie se pose beaucoup de questions depuis qu'elle a appris le triste destin de sa génitrice. E-Sumi-Yan lui a donné l'au<SoftHyphen/>to<SoftHyphen/>ri<SoftHyphen/>sa<SoftHyphen/>tion de partir se changer les idées dans la Forêt centrale à condition qu'elle rentre avant la nuit... chose qu'elle n'a pas faite. Par chance, Wulfiue, qui est ac<SoftHyphen/>tu<SoftHyphen/>el<SoftHyphen/>le<SoftHyphen/>ment en mission dans la Forêt du sud, l'a aperçue à l'intérieur du Choix de Buscarron. E-Sumi-Yan vous a demandé de remercier l'élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>te et lui dire que vous vous occupiez de rac<SoftHyphen/>com<SoftHyphen/>pag<SoftHyphen/>ner la jeune fille à la guilde des élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>tes.

Resumé: Vous vous êtes entretenu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> avec Wulfiue. L'élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>te vous a expliqué qu'elle et ses compagnons avaient été appelés en urgence pour remédier à un problème d'origine inconnue. Parlez à Sylphie, à l'intérieur du Choix de Buscarron, et raccompagnez-la au Temple de la Sérénité.

s:

<If(LessThan(PlayerParameter(11),12))><If(LessThan(PlayerParameter(11),4))>Bonsoir<Else/>Bonjour</If><Else/><If(LessThan(PlayerParameter(11),17))>Bonjour<Else/>Bonsoir</If></If> <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. J'entends beaucoup de louanges à votre sujet, vos exploits font des émules au sein de la guilde.

s:

Il se trouve que j'ai un nouveau service à vous demander. Vous vous en doutez, cela concerne encore la jeune Sylphie.

s:

Depuis qu'elle a appris le sort funeste de sa mère, elle se pose beaucoup de questions. Elle m'a donc demandé si elle pouvait partir se changer les idées dans la Forêt centrale. J'ai accédé à sa requête à condition qu'elle rentre avant la nuit.

s:

Or, il se trouve qu'elle n'est toujours pas revenue et cela me préoccupe beaucoup...

s:

Je sais cependant qu'elle est saine et sauve car un groupe d'élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>tes en expédition dans la Forêt du sud l'a aperçue.

s:

Sylphie vient tout juste de s'ouvrir à la nature et je ne veux pas prendre le risque de la décourager en allant lui faire la morale. C'est là que vous entrez en jeu.

s:

Je veux que vous vous rendiez au Choix de Buscarron et que vous la raccompagniez au Temple de la Sérénité. Ah, j'oubliais de préciser que c'est sœur Wulfiue qui a vu Sylphie. Vous devriez aller la saluer et lui dire qu'elle peut poursuivre sa mission en toute quiétude.

Wulfiue:

<If(LessThan(PlayerParameter(11),12))><If(LessThan(PlayerParameter(11),4))>Bonsoir<Else/>Bonjour</If><Else/><If(LessThan(PlayerParameter(11),17))>Bonjour<Else/>Bonsoir</If></If> <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Ça me fait rudement plaisir de vous revoir. J'aurais aimé que nos retrouvailles soient moins expédiées, mais nous sommes très pressés, voyez-vous.

Wulfiue:

Mes frères et moi avons été appelés en urgence car un druide a entendu des murmures <Emphasis>anormaux</Emphasis> au sud-est d'ici. Même si vous avez beaucoup progressé depuis la dernière fois, je vous déconseille de vous approcher de cette zone<Indent/>; qui sait quels dangers sommeillent dans ces bois délaissés<Indent/>?

Wulfiue:

J'ai été très surprise de trouver Sylphie près des Hauts-Chemins, d'autant qu'elle était supposée aller dans la Forêt centrale. Après enquête, il s'avérerait que sa mère était originaire de cette région. Sans doute essaie-t-elle de se rapprocher d'elle...

Wulfiue:

J'ai entendu dire qu'elle aurait le don d'entendre les esprits. Si c'est le cas, les voix qui doivent résonner dans sa tête en ce moment doivent la faire souffrir...

Wulfiue:

Mieux vaut éviter qu'elle reste trop longtemps au Choix de Buscarron. Comme je vous l'ai dit, je pense que la zone est dangereuse. Allez la retrouver à l'intérieur de la taverne et conduisez-la en lieu sûr. Mes frères et moi allons enquêter sur l'origine de cette perturbation.

Nolanel:

Je constate avec plaisir que avez beaucoup appris depuis notre dernière rencontre. Vous devez maîtriser l'élément terre à la perfection maintenant. C'est dommage que vous ne puissiez nous accompagner dans notre expédition, j'aurais aimé pouvoir observer l'étendue de vos progrès.

Joacin:

Il y a quelqu'un ou quelque chose qui perturbe l'harmonie de la forêt. Les esprits sont en colère et nous devons résoudre le problème rapidement avant qu'un incident n'arrive. Mais ne vous inquiétez pas, vous avez face à vous les trois plus grands spé<SoftHyphen/>cia<SoftHyphen/>listes de la magie élémentaire du pays.

Wulfiue:

Maintenant que vous êtes là, nous allons pouvoir nous remettre en route. Ne vous attardez pas trop et conduisez Sylphie auprès de maître E-Sumi aussi vite que possible. Que Nophica vous garde tou<If(PlayerParameter(4))>te<Else/></If>s les deux.

Sylphie:

<Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>? M-mais qu'est-ce que tu fais là<Indent/>? Laisse, j'ai deviné... C'est sœur Wulfiue qui a cafardé, pas vrai<Indent/>? (soupire)

Sylphie:

Ma mère a passé toute sa vie ici. Elle n'appartenait peut-être pas à la guilde des élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>tes, mais elle n'en était pas moins une guérisseuse connue et respectée de tous.

Sylphie:

Regarde, j'ai trouvé des journaux dans lesquels elle consignait ses activités quotidiennes. Dans celui-là, elle explique clairement que les élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>tes blessent la nature en utilisant leurs pouvoirs, et que plus ils se servent de leur magie, plus ils attisent sa colère.

Sylphie:

Ma mère aurait pu emprunter la force de la nature pour soigner les autres, mais elle a choisi de ne pas le faire pour éviter de la faire souffrir.

Sylphie:

J'ai donc décidé de suivre sa voie et d'abandonner mon initiation à la magie élémentaire<Indent/>!

Sylphie:

Ahh<Indent/>! Ces voix... dans ma tête... Toute cette colère... Cette souffrance...

Sylphie:

Tout ça, c'est cer<SoftHyphen/>tai<SoftHyphen/>ne<SoftHyphen/>ment parce que Wulfiue et les autres utilisent leurs sortilèges<Indent/>! Il faut les arrêter<Indent/>!!

Sylphie:

(souffle) (souffle) C'est affreux... Tu n'entends rien, toi<Indent/>? Ces cris... C'est comme si la forêt hurlait de rage...

Nolanel:

Heu<SoftHyphen/>reu<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment que vous êtes intervenu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>. J'étais com<SoftHyphen/>plè<SoftHyphen/>te<SoftHyphen/>ment impuissant face à cette corruption terrestre... Un comble pour un spécialiste de l'élément terre...

Wulfiue:

Merci de votre aide, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>. Le danger est écarté maintenant.

Joacin:

Le lien qui vous unit à la nature est fort... plus fort que je ne l'imaginais. Un tel degré d'harmonisation nécessite une parfaite compréhension de son aspect multidimensionnel. Vous m'épatez, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/>.

Sylphie:

Voir les esprits te prêter leur force comme ça, c'était stupéfiant.

Sylphie:

J'avais tort de refuser d'établir ce lien avec la nature... Elle n'est pas du tout effrayante en réalité.

Sylphie:

Seulement... il y a toujours ce doute qui plane dans mon cœur. Je me demande si c'est bien raisonnable d'emprunter sa force sans rien lui donner en retour. Enfin, peut-être qu'en t'observant je finirais par trouver la réponse à ma question<Indent/>?

Sylphie:

Voilà pourquoi j'ai donc décidé de poursuivre mon initiation à la guilde des élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>tes. D'ailleurs, en parlant de ça, nous ferions mieux de rentrer<Indent/>; E-Sumi-Yan doit s'inquiéter. Pars devant, je te suis.

s:

Ah, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! Je vous attendais. Je constate avec plaisir que vous n'êtes pas venu<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If> seul<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>.

Sylphie:

Maître E-Sumi... Je suis venue vous demander pardon pour tout le tort que je vous ai causé.

s:

Vous êtes toute excusée, Sylphie. Dites-moi, avez-vous trouvé ce que vous cherchiez<Indent/>?

Sylphie:

Je crois que oui... En observant <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> pacifier la corruption, j'ai réalisé que je n'avais aucune raison de craindre la nature.

Sylphie:

Je pense que ma mère refusait d'emprunter sa force car elle craignait de la faire souffrir.

s:

... Je vois.

s:

Votre mère pouvait elle aussi entendre les murmures des esprits. C'était une véritable adoratrice de la nature, comme il en existe peu dans le monde.

s:

... Comment vous sentez-vous maintenant<Indent/>? Avez-vous chassé le voile sombre qui obscurcissait votre esprit<Indent/>?

Sylphie:

Oui, je vois clair à présent<Indent/>!

s:

Voilà qui fait plaisir à entendre. Si vous me le permettez, j'ai une autre question à vous poser. C'est au sujet de ce que vous avez dit l'autre jour.

Sylphie:

L'autre jour<Indent/>?

s:

Rappelez-vous, vous m'avez raconté que vous aviez entendu des voix lorsque <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/> a éradiqué les corruptions élémentaires. Pourriez-vous m'en dire plus à ce sujet<Indent/>?

Sylphie:

Eh bien, comment dire... C'était surtout des cris de joie, mais j'ai aussi entendu des mots comme “bravo, hourra, youpi”... Je ne mens pas, c'est la vérité<Indent/>!

s:

Je ne remets pas votre parole en doute, Sylphie. Au contraire, je pense que vous avez un don.

s:

Si un élé<SoftHyphen/>men<SoftHyphen/>ta<SoftHyphen/>lis<SoftHyphen/>te est capable d'emprunter la force de la nature, il ne peut en aucun cas entendre sa <Emphasis>voix</Emphasis>. Seul un druide est capable d'une telle prouesse.

s:

Il se pourrait que vous possédiez la faculté de communiquer avec les esprits.

Sylphie:

Quoi<Indent/>!?

s:

Mais pour nous en assurer, il va falloir que vous approfondissiez vos con<SoftHyphen/>nais<SoftHyphen/>san<SoftHyphen/>ces. Vous avez un vrai talent pour l'élémentalisme, mais vous manquez encore de rigueur. Vous allez devoir vous investir sé<SoftHyphen/>rieu<SoftHyphen/>se<SoftHyphen/>ment pour progresser dans votre ap<SoftHyphen/>pren<SoftHyphen/>tis<SoftHyphen/>sage.

s:

J'y pense, <Split(<Highlight>ObjectParameter(1)</Highlight>, ,1)/><Indent/>! J'ai entendu dire que l'altération élémentaire que vous avez éradiquée dans la Forêt du sud était par<SoftHyphen/>ti<SoftHyphen/>cu<SoftHyphen/>liè<SoftHyphen/>rement imposante. Pourriez-vous m'en dire plus à ce sujet<Indent/>?

s:

... Des créatures gélatineuses, vous dites<Indent/>? Hmm... D'ordinaire, ces monstres ne vivent pas dans la Sylve. On me rapporte de plus en plus d'incidents liés à des corruptions der<SoftHyphen/>niè<SoftHyphen/>re<SoftHyphen/>ment. Je me demande quelle peut bien être la cause de ces phénomènes.

s:

Il va falloir que je m'entretienne avec les esprits pour essayer d'en savoir plus sur ces curieuses manifestations.

s:

De votre côté, montrez-vous vigilant<If(PlayerParameter(4))>e<Else/></If>s et continuez de vous entraîner. Il se pourrait bien que je fasse de nouveau appel à vos services à l'avenir.

s:

N'oubliez jamais que nous sommes intimement liés à la nature et que si elle venait à mourir, nous disparaîtrions avec elle.

previous